AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez| .

heads will roll (maude, stefan, constance)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: heads will roll (maude, stefan, constance) Mer 10 Aoû - 0:22



heads will roll
dance, dance, till you're dead
Constance aimait à penser qu'à présent qu'elle avait récupéré toute sa tête et ne passait plus son temps à arracher celle des autres, tout ce qu'elle faisait pouvait être expliqué de façon évidente, rationnelle, logique. Pourtant ce soir-là, alors qu'elle laissait le portier lui tenir la porte de l'Eden Night, la jeune vampire aurait bien eu du mal à expliquer les motifs de sa sortie. Ou plutôt aurait eu une certaine honte à le faire... Parce que s'il s'agissait bien d'un motif qu'elle pensait ne jamais convoquer, c'était bien celui qui l'avait menée à l'Eden Night. Son prénom comportait six lettres. A une autre époque, elle les traçait du bout de l'index sur la peau de son dos lorsqu'il dormait, et s'émerveillait des petites constellations qui s'y dessinaient. Elle laissait ses doigts glisser le long de sa colonne vertébrale et plonger dans ses cheveux bruns, s'y noyer, s'y perdre avec un certain contentement. Blaise quand il se réveillait avait un regard vague, un peu plus sombre que lorsqu'il était alerte, un souffle profond, un sourire gauche. Elle en avait été follement amoureuse. Et comme Shakespeare le disait... Qu'est-ce qu'il disait, celui-là, déjà ? Tirée de ses rêveries, Constance jeta un regard confus au serveur qui lui demandait ce qu'elle souhaitait commander. Elle déclina l'offre et congédia le pauvre garçon d'un geste de la main agacé, cherchant dans la salle l'homme avec qui elle avait rendez-vous - et qui n'était pas Blaise. Parce que de toutes manières, Blaise était introuvable... Disparu, envolé, après à peine quelques semaines d'idylle, il y a des années. Quelques semaines d'idylle et quelques autres d'enfer... Elle se souvenait de lui sous son meilleur jour, mais n'oubliait pas les horreurs qu'il lui avait infligées. C'était pour elles qu'elle devait le retrouver. Du moins elle se le persuadait en balayant d'un regard ennuyé le salon privatisé pour l'occasion...

Le contact s'appelait Stefan Salvatore, et semblait connaître ou avoir connu le fantôme après lequel elle courait depuis des années. Elle n'avait toujours pas baissé les bras, et se refusait à admettre qu'il s'agissait là d'une preuve d'amour, mais plutôt d'un espoir vengeur, une promesse qu'elle faisait au futur de mettre une raclée à celui qui l'avait abandonnée. Mais si elle n'abandonnait toujours pas, sa patience s'amenuisait... Blaise, même bien avant que Constance ne se mette à ses trousses, avait appris à brouiller les pistes. Ainsi elle n'était même pas sûre que son nom eut été Blaise, n'était pas sûre de son âge, de son lieu de naissance... Elle ne l'avait pas fréquenté assez longtemps pour qu'il lui confie le moindre secret, et ils s'étaient quittés alors qu'il pensait que tout espoir était perdu pour elle. Il ne savait peut-être pas qu'elle était toujours vie... Ou alors il savait, et il s'en contre-fichait. Raison de plus pour lui refaire le portrait. Raison de plus pour s'accrocher à la promesse illusoire qu'elle lui referait le portrait. Esseulée à une table ronde, ses doigts tapotaient la nappe avec nervosité. Et elle s'apprêtait à se lever dans un grand grincement quand les portes du salon s'ouvrirent brusquement sur une silhouette fine, élancée...

Terriblement féminine. Constance se tendit en détaillant une grande blonde, qui n'était de toutes évidences pas Stefan Salvatore. "Qu'est-ce que c'est que cette blague ?" grogna la jeune vampire, profondément irritée par la mascarade à venir dont elle sentait être la victime.

egotrip

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: heads will roll (maude, stefan, constance) Sam 13 Aoû - 22:47

heads will roll

Constance Healy & Maude Delcour & Stefan Salvatore

Tu avais passé ta nuit à t’amuser avec chaque personne qui trainait autour de toi, n’hésitant pas à profiter des garçons les plus mignons pour te nourrir, remettant de côté les femmes un peu  rebat joie qui  étaient  bien trop coincées à ton goût. Oh oui, tu es une grande joueuse certes, mais tu restais sélective ; derrière tes airs provocateurs, tu n’irais pas trainer à gauche et à droite avec le premier venu et c’était l’une des choses qui pouvaient le plus surprendre chez toi.
Tu avais donc profité d’une matinée « vacances » pour dormir vu l’heure à laquelle tu étais rentrée. C’était épuisant de jouer la comédie à la fin, avoue-le… Mais tu aimais tellement ça que ça ne te laissait pas.  

Quand tu t’étais réveillé, le soleil tapait déjà haut dans le ciel tandis que tu restais allongée comme une fille incapable de bouger. On aurait pu croire que c’était vraiment le cas vu le temps que tu avais mis   pour te  décider à tendre le bras vers ton téléphone et regarder tes messages.  
Pas intéressant, elle tu n’en avais rien à faire, lui il te donne envie de l’éventrer et lui… Ben faut-il vraiment en parler. Cliquant sur la conversation, tu t’étais relevée comme pour mieux voir ce que Stefan te voulait et il faut dire que tu étais assez surprise de ce qu’il te voilait ; l’accompagner au soir pour voir quelqu’un. Comment ça ? Pleine de question, tu l’avais aussitôt appelé … « En quoi je peux t’être utile ce soir ? Expliques-moi tout !». C’était alors engagé une conversation où ton mentor t’expliquait en détail ce que tu devais savoir et ce qu’il attendait de toi sans oublier que ça ferait de la compagnie. L’ambiance risquait d’être au rendez-vous apparemment. « Ca marche ! Compte sur moi. ».

Tu t’étais apprêtée pour l’occasion, enfilant une tenue simple mais convenable pour cette soirée.  Comme  prévu, tu t’étais directement rendue au lieu du rendez-vous, sachant parfaitement que Stefan n’était pas loin derrière toi. Une petite envie de jouer, de tester, d’ennuyer… Va savoir !
D’un pas nonchalant, tu étais rentrée dans le beau bâtiment, attirant quelques regards sur toi. Elle devait commencer à s’impatienter mais, tu n’en avais rien à faire.   Bon, tu as tout de même trouve la bonté nécessaire pour aller directement la rejoindre plutôt que de rester un moment dans un coin afin de boire un verre. Tu auras tout le temps nécessaire pour le faire une fois à table.

Tu finis enfin par franchir les portes du salon privé et te diriger vers le fond de celui-ci. La vampire était déjà présente et il faut dire que sa réaction t’avait presque donné envie de rire un peu… beaucoup même ! Elle était jolie, tu devais l’admettre mais comme très peu de femmes t’importaient  vraiment, fallait pas s’attendre à ce que tu la complimente en faisant les politesses. Sans répondre à sa question et gardant un air neutre, tu finis par te stopper.

-Constance  Healy ? Je suis Maude Delcour. Stefan devrait bientôt arriver…

Sans rajouter un mot, tu pris place, profitant du retour du serveur pour prendre les boissons. Si il fallait passer la soirée ici à discuter de tout et de rien … surtout de rien, autant le faire autour de quelque chose à boire.  
Sentant le regard à la fois agacé et interrogateur de  celle qui partageait avec toi la salle, tu relevas la tête vers elle.  

-La tête que vous avez faite à mon entrée, valait une petite fortune ! dis-tu sur un ton narcissique, preuve qu’il y avait eu de quoi rire.

Avant même qu’elle ne puisse donner sa réponse, la porte s’ouvrit une nouvelle fois, laissant cette fois entrer celui qu’elle attendait vraiment. C’est uniquement à ce moment-là que tu décrochas un sourire à la fois accueillant et complice comme pourrait le faire toute jeune femme retrouvant son partenaire le plus proche après un long moment.

-Hey trésor ! dis-tu alors que vous vous saluez comme vous le faites habituellement.


Revenir en haut Aller en bas
Stefan Salvatore

avatar
- I'm a Vampire -


☇ Messages : 274
☇ Localisation : Près d'une source de sang frais.

MessageSujet: Re: heads will roll (maude, stefan, constance) Lun 15 Aoû - 16:50


HEADS WILL ROLL


Constance Healy & Maude Delcour & Stefan Salvatore


Je traînais - avec un certain ennui - dans l'immense pension Salvatore. Damon était visiblement peu présent, surement trop occupé à réveiller Elena de sa longue épopée dans le monde de l'au-delà. Mais d'un coté, c'était mieux !  Mieux que de l'avoir dans mon champ de vision à chantonner sa morale suite à mon côté passager noir fraîchement revêtu. Et puis, il y'avait la présence de la belle Maude, une jeune femme que j'avais pris sous mon aile pour essayer de l'aider. Enfin aider, tout était relatif puisque au contraire, je cherchais plus à en faire un monstre comme moi, pour essayer de briser une certaine solitude pesante dans mon monde. Personne n'arrivait à vraiment comprendre ce retournement de situation, seule la demoiselle avait su la vérité depuis le départ et j'étais ravi d'être à ses cotés. On tombera ensemble, c'était écrit dans les étoiles. Un regard extérieur était toujours bon à prendre, non ?Allongé sur le divan, un son de hard rock dans les oreilles, je divaguais à plusieurs réflexions plus dérangeantes les unes que les autres. En réalité, je ne me posais pas vraiment de questions, ce qui me tracassais en ce moment, c'était de manquer de sang au manoir - juste cela -. Soudainement, je me rappelais que j'avais une rencontre, une certaine Constance Healy. Quelqu'un que je ne connaissais pas, mais ma curiosité m'incitait à me rendre à ce rendez-vous. Néanmoins, je n'avais pas envie d'aller seul et Maude serait parfaite pour m'accompagner. Alors j'échangeais quelques messages téléphoniques avec elle pour la convaincre de me rejoindre. Sauf que plus le temps passait, plus j'étais en retard comme d'habitude.

Je rajustais alors le col de ma chemise noire et ricanais bêtement devant le miroir. Pourquoi ? Aucune idée. Sur le chemin du lieu du rendez-vous, je croisais plusieurs personnes, dont une jeune femme brune à l'allure élancée et dont j'avais pris le soin de l'hypnotiser pour en faire un délicieux repas en fin de soirée. Je lui avais demandé sagement de m'attendre sous un abri-bus et de s'étrangler à plusieurs reprises - au point de tomber dans les pommes à chaque fois -. Au moins si la soirée s'annonçait pas agréable, j'aurais de quoi assouvir mon agacement. Je poussais la porte de l'Eden Night et observais les alentours un long moment. Personne que je ne connaissais, parfait. Je n'avais pas envie de croiser Caroline ou bien ma mère et ses hérétiques maudits. Longeant le bar, j’apercevais la salle privatisée et n’accélérais pas mes pas.  De toute manière, j'étais déjà en retard alors cela ne servait à rien de se précipiter. J’allongeais un sourire malicieux à la douce voix de Maude et échangeais un simple regard complice. Je traînais une chaise voisine et la fis grincer tout en souriant pour se poser à coté de celle-ci. Je dévisageais l'inconnue, ravissante demoiselle au passage même si son regard n'était pas très accueillant. Une chose qui me fit retenir un rire.

J'étirais mon bras pour le poser derrière la silhouette de Maude sur le bord de sa chaise : « -
Je vois que vous avez deja commandé ce qu'il faut pour passer une excellente soirée. J'espère que l'amusement va être au rendez-vous » en les regardant une par une et tout sourire. Je reportais mon attention sur la vampire en face de moi :  « - Je suis Stefan. Stefan Salvatore. Que puis-je faire pour toi Constance ? Tu n'es pas de Mystic Falls, je me trompe ? Et comment as-tu trouver mon identité ?   » avec une voix joviale et intriguée.  

 

ACIDBRAIN





The One & Only Rippah
Nightwish ☽ Greatest thrill, not to kill. But to have the prize of the night. Hypocrite, wanna be friend. 13th disciple, who betrayed me for nothing. Last dance, first kiss. Your touch, my bliss. Beauty always comes with dark thoughts.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: heads will roll (maude, stefan, constance) Lun 15 Aoû - 17:39



heads will roll
dance, dance, till you're dead
"Maude Delcour." Constance se pinça les lèvres à la nouvelle que celle-ci venait de lui annoncer. Alors le contact était en retard... Les choses commençaient bien. Le regard bleuté de Constance détailla la dénommée Maude de haut en bas, en commençant par les racines de ses cheveux pour finir par le bout de ses chaussures. Elle eut une petite grimace en signe de désapprobation à ce sujet, alors que la blonde s'installait à table. Sous cet angle elle n'avait pas l'air particulièrement menaçante, aussi Constance décida de se détendre, laissant son dos se poser sur le dossier de sa chaise l'espace de quelques minutes. Elle inspira profondément en posant un regard curieux sur les verres qui étaient venus décorer l'espace... Mais cette pause zen ne s'éternisa malheureusement pas. Au premier commentaire moqueur de Maude, la jeune vampire sentit les muscles de sa main droite se contracter. Elle était prête à écraser chacune des longues et charmantes phalanges de la demoiselle contre le bois en chêne massif qui se dissimulait en dessous de la nappe immaculée, mais la porte s'ouvrit à nouveau avant qu'elle n'en ait le loisir.

Stefan. Ou il devait l'être, pour son bien au moins, car si le moindre imposteur se glissait encore dans la pièce, elle l'aurait sûrement éventré pour servir ses intestins en plat de résistance aux restants. Mais elle n'en laissait rien paraître, bien évidemment, la mâchoire juste assez serrée pour esquisser un sourire de courtoisie... Comment garder la face alors que ses plans étaient si grossièrement contrecarrés ?

Posant les coudes sur le bord de la table, la blonde entrelaça ses doigts. Elle écouta d'une oreille distraite son principal interlocuteur, alors que son faire-valoir se tortillait comme une anguille sur sa chaise... Désenchantée par cette vision, elle reporta son attention sur le plus jeune des Salvatore. Elle avait dû faire des recherches avant de ne le juger digne de sa confiance... Mais visiblement, elle avait été mal informée. Fronçant les sourcils, elle tendit son index vers lui, comme une institutrice le fait avec son élève pour lui accorder ou retirer le droit de parole. Elle aurait fait une piètre institutrice. "Stop. C'est moi qui pose les questions," fit savoir la jeune vampire d'un ton glacial. Avait-il parlé d'amusement... ? En arrivant en retard alors qu'elle l'avait convié si tôt, il ne risquait pas d'en voir la couleur... Ni lui, ni son associée, si tant eut été qu'elle en soit une, et pas seulement le plan cul qu'il trimbalait avec lui pour combler un quelconque manque affectif. Oh, ils formaient certainement un joli couple. Lui n'était pas si triste à regarder, et elle avait indéniablement quelques charmes dont elle pouvait se vanter... Rien de transcendant non plus. Et puis Constance n'était pas là pour trouver ses prochaines conquêtes. Elle avait des affaires à régler.

"Je vais être très directe. Tout ce qui m'intéresse concerne Blaise." Elle posa un regard interrogateur sur les deux jeunes gens. "Tout ce qui ne le concerne pas, ne m'intéresse pas. Ai-je bien été claire ou est-ce que je dois me répéter ?" Son ton s'était adoucit, et elle parlait aux deux vampires comme à deux demeurés. Mais au moins son point avait été fait... "Alors, Stefan, d'où connais-tu Blaise ?"

egotrip

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: heads will roll (maude, stefan, constance) Mer 17 Aoû - 1:12

heads will roll

Constance Healy & Maude Delcour & Stefan Salvatore

A peine étais-tu arrivée que tu avais déjà mis en rogne la vampire, ou du moins, tu sentais qu’elle était sur le point de te faire sa petite crise mais ton partenaire est arrivé juste avant. Se retrouver en groupe était toujours une occasion de faire la fête et Stefan l’avait rappelé une nouvelle fois tandis qu’il se mettait également à l’aise en remarquant les boissons déjà fraichement servies.
Tu lui rendis son sourire complice, observant ensuite la blonde en face d’elle qui les examinait tout autant. Quelque chose te perturbait quelque peu, te faisant un peu remuer dans un premier temps. Non pas cette vampire hyper susceptible qui semblait colérique mais alors là, pire que toi, mais autre chose. Mais rapidement, tu as repris un air calme, ne bougeant plus des masse et posant ta tête sur ton coude comme une enfant impatiente qui voulait juste en finir rapidement.
Tu ne te souvenais pas avoir déjà vu cette femme avant  mais à en juger par la situation, elle devait avoir fait des recherches pour trouver Stefan… Bonne ou mauvaise idée ? Tout allait dépendre de ce qu’elle voudrait exactement.  

Tu ne faisais pas plus attention que ça à la base, mais  dès que votre interlocutrice pointa son doigt vers vous  pour annoncer son « autorité », ce qui eut pour effet de te faire rouler les yeux. Ah oui, c’est vrai que sa façon d’agir allait très certainement attirer votre sympathie, assez pour vous donner envie de l’aider sans discussion !  Mais il n’y avait pas qu’elle qui était direct ici… au plus grand malheur de l’ambiance.

Tu hochas la tête pour montrer à la jeune vampire que tu avais compris le message. Enfin, juste au sens où tu l’avais écouté mais pas forcément au sens où tu allais lui obéir pour autant… Ce n’était pas ta principale intention et te connaissant, quand tu commenceras à vraiment t’impatienter, tu seras tout de suite moins calme face au genre de remarque et de ton qu’elle pourrait employer… Si c’est comme celui-ci.
-On dirait une reine qui donne des ordres à ses petits soldats… ça ne donne pas très envie de te renseigner. Calme…  dis-tu sur un ton pas forcément désagréable. Juste comme ça…

Si elle devait s’emballer pour si peu, c’est qu’elle est vraiment puérile. Alors comme ça elle cherchait un certain Blaise. Tu tournas alors la tête vers Stefan, afin d’écouter  ce qu’il avait à lui dire. Qu’avait-il donc exactement en tête ? Peut-être allais-tu le découvrir plus en détails vu que tu n’avais eus que les bases de la situation. Mais son plan exact n’était pas encore super clair… ça viendra. Entre temps, tu  allais juste faire en sorte de rester calme, ni plus ni moins.  

Revenir en haut Aller en bas
Stefan Salvatore

avatar
- I'm a Vampire -


☇ Messages : 274
☇ Localisation : Près d'une source de sang frais.

MessageSujet: Re: heads will roll (maude, stefan, constance) Mer 24 Aoû - 21:30


HEADS WILL ROLL


Constance Healy & Maude Delcour & Stefan Salvatore


Le ton de la soirée - merdique - était donné par la voix impétueuse de Constance et ses manières dignes d'une duchesse oubliée. Cependant, peu de chose pouvaient attiser mon agacement, j'étais là juste pour m'amuser. Profiter - enfin - de ma vie pleinement sans élément perturbateur - tout était relatif -. Les hérétiques pourrissaient ma ville d'enfance et je comptais bien remédier à cela. Matthew Donovan ne pourra pas s'en sortir seul ou accompagné de ses policiers humains. Il lui fallait des hommes de main, des hommes capables de briser ce sort qui amenait la ville de plus en plus dans le chaos. C'était sans compter la présence de Kai Parker qui rendrait surement la chose plus difficile. Quelle était ma première cible ? Ma mère. Peu importe ce que Damon pensera. Tout m'était égal à présent. Je sortais alors de mes pensées quand je sentais le regard insistant de Maude. De quoi ? Je n'avais rien écouté de la conversation, peut-être juste le prénom "Blaise"? C'était qui d'ailleurs ? Je ne connaissais aucun Blaise. Alors je m'étais déplacé pour cela ? Vraiment ? Non. Alors qu'un sourire narquois dessinait mes lèvres, je tournais mon verre pour le faire grincer sur la table. Et puis, je réfléchissais à ce que j'allais dire, aux ragots que j'allais proliférer.

Instinctivement, je posais une main sur la cuisse de mon amie, puis scrutais minutieusement le visage de Constance. Je restais un long moment silencieux puis brusquement, je décidais de me lever. Je déposais un billet sur la table et d'une voix sèche : « - Blaise ne veut plus entendre parler de toi, j'aurais dû faire le rapprochement » en fusillant du regard Constance. Puis, je reportais mon attention sur Maude : « - Allons-nous amuser ailleurs mon précieux, nous avons mieux à faire que d'être avec une cinglée imbue d'elle même ». Je tendis ma main vers mon acolyte et lui offris un sourire charmant. Non ce n'était pas ma petite amie, c'était plus que cela. Elle & moi, toujours.
Cette situation me laissait un peu plus de temps pour l'étudier et ne pas me faire démasquer. Constance était s'acharner sur la recherche d'informations concernant cet homme, c'était certain qu'elle allait s’opposer à notre départ. Je jouissais à l'avance de voir le plan fonctionner. Ce n'était que le commencement, elle voulait ne pas perdre son temps ? Elle le perdra. Qui était-elle pour oser me parler comme cela ? Qui.    


 

ACIDBRAIN





The One & Only Rippah
Nightwish ☽ Greatest thrill, not to kill. But to have the prize of the night. Hypocrite, wanna be friend. 13th disciple, who betrayed me for nothing. Last dance, first kiss. Your touch, my bliss. Beauty always comes with dark thoughts.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: heads will roll (maude, stefan, constance) Sam 27 Aoû - 0:26



heads will roll
dance, dance, till you're dead
Alors qu'elle avait toujours son regard azuré posé sur Stefan, et attendait sa réponse avec impatiente, Constance décela un certain agacement en la personne de Maude. Elle pivota doucement pour l'écouter se plaindre, et parvînt à décocher un sourire quand tout lui indiquait qu'elle devait lui arracher la tête. Constance était désavantagée par le nombre, mais son ego et sa préparation du terrain comme la parfaite maîtrise de sa force lui laissaient des chances de s'en sortir vivante si jamais la bagarre éclatait. "Au moins j'ai l'étoffe d'une reine," lui souffla-t-elle en prenant possession du verre qu'elle avait boudé jusque là.

Mais le sourire qu'elle avait réussi à esquisser en tirant un peu trop sur ses zygomatiques s'évanouit alors que Stefan se levait. Elle pinça les lèvres, à la fois surprise, inquiète et sur la défensive. Rien de tout ça ne pouvait se lire sur son visage, au moins pas pour le lecteur lambda. Il aurait fallut quelques années de pratique pour remarquer le trouble qui habitait Constance. Elle se tenait toujours aussi droite à table, les yeux levés vers l'homme qui osait lui faire perdre son temps d'une si triste façon. Qu'est-ce que ça pouvait lui faire, que Blaise ne veuille plus entendre parler d'elle ? Il allait mourir de toutes façons, il n'avait pas son mot à dire. Il était tout au haut de la liste des personnes que Constance voulait éliminer, et cette position débloquait tous les moyens  Son regard le défiait. "C'est vous qui ne voudrez plus entendre parler de moi quand on en aura terminé, je vous préviens.  Rassis-toi," ordonna la jeune blonde au tempérament de feu. Elle intima à la blonde le même ordre d'un simple regard et demanda au serveur de revenir vers eux. "Si vous vouliez vous amuser, soit... Mais j'ai besoin de mes informations, c'est compris ?"

Elle attrapa d'un geste aussi gracieux qu'il était rapide le poignet du serveur, qui ne se débattit pas une seule seconde, et alors que ses lèvres s'étiraient en un sourire joueur ses crocs se plantaient dans les chairs d'un Brian Tomas Anton Steve calme et posé. L'action dura quelques secondes avant que Constance ne repousse distraitement le bras ensanglanté, soufflant au pauvre homme de faire le tour de la table pour servir les autres invités. Comme il était pratique de pouvoir hypnotiser le personnel à sa guise... Tout le monde dans ce bâtiment ne vivait plus que pour et grâce à Constance. Un seul mot de sa part et tout pouvait partir en vrille - ou la fête pouvait commencer. Elle essuya le coin de sa bouche du revers de la main et trempa ses lèvres dans le verre de champagne dont elle s'était emparé plus tôt. "Excellent," commenta la jeune femme avec un sourire enjoué.
egotrip

Revenir en haut Aller en bas

heads will roll (maude, stefan, constance)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 08. Heads will roll
» Heads Will Roll ▬ Jamie & Enzo
» HEADS WILL ROLL • pv ashley
» ϟ HEADS WILL ROLL ϟ GROUPE III ϟ Event final
» ϟ HEADS WILL ROLL ϟ GROUPE II ϟ Event final

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - Flood & Co - :: Les archives :: Les rps finis & Abandonnés-