AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez| .

It is time for you to GROW UP ! • James C. Fitzgerald

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: It is time for you to GROW UP ! • James C. Fitzgerald Mer 7 Sep - 16:22


It is time for you to grow up !

« Grandir apporte tellement d’inconvénients... et de poussées d’boutons ! »
feat James C. Fitzgerald

La journée s'annonçait belle. Le temps était ensoleillé, les filles de la fac en short ou en mini-jupe, et Peter avait rendez-vous avec une nana de la licence d'histoire. Il n'avait pas spécialement envie de se la taper, celle là, mais un petit repas serait pas de refus. Il avait un peu joué avec pendant la semaine et il allait maintenant terminer tout ça, lassé d'elle. Mais pour l'instant, il fallait encore qu'il aille la chercher. Il n'avait pas eu cours cet après midi mais elle oui, et il était convenu qu'il viendrait la chercher devant sa salle de cours. Encore fallait-il qu'il ne se perde pas... Le coin Histoire, il n'y mettait jamais les pieds, sauf pour la BU spécialisée. Alors devoir se taper le dédale de couloirs, en plus du fait que ces blaireaux soient au dernier étage de la fac, ça l'emmerdait royalement. Mais pour un peu de sang frais il était prêt à faire tous les efforts du monde. Il arriva donc à la fac un peu avant dix-sept heures, les mains habituellement plongées avec nonchalance dans les poches de son pantalon, et traversa la cours d'herbe. Son regard se promenait sur les formes allongées dans l'herbe, les petites robes qui se soulevaient sous la bise fraîche et les jolies jambes agrandies par l'effet des talons hauts. C'est quand même ce qu'on a fait de mieux, autoriser l'école aux filles... Une petite ascension jusqu'au troisième étage de la fac et le voilà qui arpentait les couloirs à la recherche de la salle en question.

C257, C259, C301... C303 ! Il soupira et baissa les yeux vers la porte, avant de se laisser tomber sur le banc qu'il y avait derrière. Encore dix minutes à attendre. Il laissa reposer l'arrière de sa tête sur le mur qui maintenant déjà son dos, tendant les jambes devant lui. A quelques mètres de là, venant briser le silence presque religieux du long couloir, il entendait deux voix venant sûrement d'un bureau de profs. Deux hommes qui discutaient des cours. Barbant. Finalement les deux hommes se saluèrent et un premier sortit de la salle, s'en allant. Lorsque le second sortit aussi, deux ou trois minutes après, Peter tourna brièvement la tête vers lui, avant de la remettre droite... Et de la retourner aussitôt en se redressant d'un bond sur ses fesses. Écarquillant les yeux, il reconnu parfaitement James, la pauvre victime qu'il avait capturé et transformé, sur son navire pirate, il y a de cela plusieurs siècles. Il savait qu'il était à Mystic Falls et il s'était bien évidemment renseigné sur ce qu'il faisait ici, il savait qu'il était prof d'histoire, mais jamais il n'aurait pensé le croiser, l'université était beaucoup trop grande bordel ! Tant pis pour le casse-croûte. Avec un calme olympien et l'espoir que James ne tilt pas, Peter se leva tranquillement et commença à s'éloigner en sens inverse du prof.

PSYBORG
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: It is time for you to GROW UP ! • James C. Fitzgerald Lun 12 Sep - 18:39

Time to revenge !!

feat. James && Peter



« Puisque je vous dis qu'il y a eut des plaintes ! » tu roules des yeux en entendant vociférer le directeur du cursus histoire de l'université. Tu ne dis rien, assit à ton bureau et regard les aiguilles de ta pendule faire TIC... TAC.... TIC....TAC.. tu restes calmes, mais il commence à clairement te chauffer les oreilles. Tes coudes son poser sur l'accoudoir de ton fauteuil de bureau et tes moins son jointe laissant tes deux index coller pour les presser sur tes lèvres closes. Ton regard est vide, vague et tu laisses des paroles tels que.. : « On parle de vous commes d'un être étrange avec un secret. Je ne veux pas de cela dans mon établissement ; On dit même vous avoir vu la nuit dans l'établissement. On parle de cris. Qu'avez vous à dire à cela Professeur Fitzgerald » ton regard se relève soudainement vers lui et en à peine une seconde, sans le temps de dire oups, te voilà face à cette homme, veine apparente autour des yeux et crocs sortis : « Je dis que vous me fatiguez Monsieur le directeur. » tes pupilles se dilate, le voilà sous ton emprise.. il ressemble à la combinaison entre un poireau et une taupe : « Il n'y aucune rumeur, et quoique l'on pourra dire à mon sujet, vous ne ferez que d'éloge me concernant. Je ne suis qu'une professeur qualifier qui fait son travail correctement.. suis-je clair » le directeur hoche la tête.. tu t'apprêtes à le libérer, mais l'envie de lui donner une bonne leçon est clairement bienvenue : « Dorénavant, vous m'appelez Monsieur.. et lorsque vous me verrez, une peur irrationnelle s'emparera de vous à la limite de l'attaque cardiaque. Mais vous ne pourrez vous empêchez de me saluer et d'être agréable à mon égard.. malgré cette peur horrifiante. N'est-ce pas » il acquiesce, son visage se tordant de peur. Une odeur, tu baisses les yeux.. ce con pisse sur lui. Un sourire satisfait et mauvais apparaît sur ton visage en lui tapotant l'épaule, tu lui serres la main, rompant le contact : « Bonne soirée Monsieur le Directeur » il sourit, tremblant : « Oui, aurevoir Monsieur » Il sort de ton bureau. Que c'est bon d'être méchant parfois.

Tu prends quelques minutes pour reprendre ton calme et bois un verre de rhum avant de regrouper tes affaires sur ton bureau bien ranger et te décide enfin à sortir. Lorsque tu sors, tu ne remarques pas le jeune homme assit non loin et sort la clef de ta poche. Te retournant, tu fermes la porte à double tour et range les clefs dans ta poche de pantalon. Lorsque tu te retournes, tu le reconnais, s'éloignant de façon ''discrète''... donc sang ne fait qu'un tour dans ton corps, tu sens un frisson te parcourir. Ton passé revient à ton visage, ton regard se perd en le voyant et tu revois son visage bien distant, tu entends encore sa voix dans ta tête, sa main si jeune tenant la tête de ta mère par les cheveux. Te balancer sa tête comme si une mère n'était rien.. ta haine reprends le dessus et ton visage reflète le monstre que tu étais et que tu redeviens en voyant le symbole de ta vengeance s'imposer face à tes yeux... : « PANDZISKY ! » tu grognes, dans un écho serrant ton poing et te voilà en un instant avec ton crochet dans ton autre main : « Ne fuis-pas pauvre lâche ! » trop tard.. un sourire sur son visage et le voilà détalant comme un lapin à vitesse vampire. Mais tu es de ce camp toi aussi. Sans réfléchir, tu cours, le traquant à l'odeur, comme une bête et vous passez de salle en salle encore et encore jusqu'à ce qu'il finisse par tomber sur une porte fermer. La salle d'art dramatique... ton regard croise le sien, le tien est imprégner de vengeance : « Tu ne m'échapperas pas.. pas cette fois » il a ce regard vicieux, ce regard joueur et vicieux que tu hais temps. Tu pourrais voir qu'il a plutôt changer, mais tu es aveugler par la haine. Tu attrapes une épée, destiner au jeu de rôle et lui en lace une : « Bas-toi et meurs, démon » tu tends le bras, le défiant. Le but de centaine d'année est là, à porter de main et tu es prit d'un tourbillon.. de folie. Il doit mourir.
made by guerlain for w.bazzart.org]bazzart
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: It is time for you to GROW UP ! • James C. Fitzgerald Mar 13 Sep - 15:14


It is time for you to grow up !

« Grandir apporte tellement d’inconvénients... et de poussées d’boutons ! »
feat James C. Fitzgerald

A bien y penser, c'est vrai qu'il avait perçu une légère odeur de peur, et une plus forte d'urine. Mais avec tout ce qui se passe dans une fac, entre les examens et tout le reste, Peter ne s'était pas posé de question. Alors forcément, en voyant le prof d'histoire sortir de son bureau quelques minutes après le directeur -bizarrement trempé entre les jambes- Peter ne se posait plus la question. Il ne savait pas ce qui s'était passé là-dedans mais faut croire que James s'est bien amélioré niveau sadisme. Il avait donc fini par se lever, espérant échapper à l'attention du Fitzgerald, mais... « PANDZISKY ! » raté. Le grognement qui suivit l'appel de son nom fit détaler Peter. Il n'avait pas peur, non, loin de là, mais devoir donner une leçon à son faux rejeton n'était pas dans son programme, pas depuis qu'il avait surprit Eala en sa compagnie. Une fois seulement, quand il était arrivé, au tout début, mais ça lui avait suffit. Il ne savait pas ce qui s'était passé entre temps, mais si celle qu'il considérait comme sa véritable mère portait un tant soit peu d'affection pour cet espèce de boule de colère, alors soit. De toute façon s'il ne l'avait pas tué il y a de cela plusieurs siècles ce n'était pas pour le faire maintenant.

Plusieurs courants d'air surprirent les quelques élèves du couloir mais pas un d'entre eux ne sut dire ce qui avait provoqué ça. Peter et James étaient bien trop rapides pour être vus par quelqu'un. Ils traversèrent plusieurs salles liées et le vampire s'imaginait très bien la musique de Benny Hill en arrière plan. c'aurait pu être comique si la dernière porte s'était ouverte, mais elle résista à Peter. Il aurait pu user de sa force vampirique, mais ne le fit pas, pour la simple et bonne raison qu'il avait assez couru. Il tourna la tête vers le brun qui venait de rentrer et un sourire s'afficha sur ses lèvres, joueur et amusé, avant de se tourner finalement pour lui faire face. Il promena son regard sur lui, curieux, mais le Fitzgerald ne semblait pas avoir changé d'un pouce. Physiquement, du moins, parce que niveau caractère il semblait on ne peut plus colérique. C'était compréhensible. Peter s'avança doucement vers lui, attrapant l'épée lorsque son adversaire la lui lança, et se mit à rire. "Arrête James, t'es sérieux ? C'est moi qui t'ai appris à te battre, t'as aucune chance !" se moqua Peter.

Il n'avait jamais ressenti la moindre compassion pour cet homme qui lui faisait face, sans trop savoir pourquoi, et aujourd'hui ne faisait pas exception, bien qu'il ne soit plus le monstre qu'il avait été. Il leva légèrement son épée, la soupesant. "En plus c'est rien que du plastique consolidé... Même une aiguille a plus de chance de me trouer que ça." Il rabaissa les yeux vers James et se mit tout de même en garde. "Il me semblait t'avoir vu avec une femme... Y a longtemps, certes, mais elle est plus à même de te bouffer que l'inverse, donc tu dois ressentir quelque chose pour elle." Il parlait évidemment d'Eala, mais James n'avait aucune idée du lien entre le vampire et sa créatrice, donc même s'il faisait le lien, il ne saurait deviner les intentions qui animaient Peter. "T'es prêt à l'abandonner pour une vulgaire vengeance ? Ta mère serait morte un jour de toute façon, c'est dans la nature des choses. Bon j'ai peut-être été un peu violent, je te l'accorde... Mais regarde, je t'ai filé l'éternité ! Et puis, tu sais très bien que je vais gagner." conclut-il avec un grand sourire.

PSYBORG
Revenir en haut Aller en bas

It is time for you to GROW UP ! • James C. Fitzgerald

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» Choucroute time !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - Flood & Co - :: Les archives :: Les rps finis & Abandonnés-