AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez| .

A drink please ! feat Camille O'Connell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Joshua Rosza

avatar
- I'm a Vampire -


☇ Messages : 67

MessageSujet: A drink please ! feat Camille O'Connell Mar 1 Nov - 23:09



A drink please !

With Camille O'Connell



C’est dingue. Plus je pense à cet homme et plus je suis perturbé. Je ne me souviens pas trop de ce dont on parle lui et moi. Je ne sais plus trop ce qu’il se passe… Je n’ai que des souvenirs de caresses, de baisers, d’un peu plus mais les conversations sont toujours brumeuses, genre comme si Niklaus s’était encore amusé à m’hypnotiser… J’ai beau me triturer les méninges, me faire des maux de têtes de malades, rien. Je n’arrive jamais à me rappeler de ce dont on pouvait bien parler.  Pour dire, j’en viens même à frapper mon crâne contre le mur. J’ai tellement l’impression de savoir quelque chose de capital et de ne pas savoir quoi. Pour dire que c’est chaque fois la même chose, je connais le danger et au final ce danger bousille nos vies…  Je soupirais en prenant ma veste en cuir.

J’avais ce besoin de boire. Mais pas forcément seul et pas forcément accompagné. Ce besoin d’être assis à un bar et d’entendre les gens rires, faire la fête… C’est bien l’une des rares choses qui me manquent de la Nouvelle-Orléans à vrai dire… Ici c’est plus calme niveau ambiance, je veux bien sur parler ambiance festive. Sinon ambiance tuerie et tout le toutime, je pense que Mystic Falls se pose en capital du crime surnaturelle. Je me dirigeais lentement vers le Mystic Grill, à vrai dire, c’est le seul lieu que je connaisse dans cette bourgade paumée où on peut avoir de l’alcool et pouvoir s’asseoir à un bar aussi. Je pouvais enfin pousser la porte de cet endroit avant de me diriger vers le bar. Je commandais un whisky en grognant. Je regardais presque avec le désespoir intense le serveur me faire mon verre… Sérieusement mon verre, il doit le souffler avant de pouvoir me le servir ou comment ça se passe là ?

Je remarque une crinière blonde plus que reconnaissable. Camille ? C’est toi ? Ca te dirait de boire à nouveau avec ton copain toujours à moitié désespéré ? Fis-je en souriant tout en lâchant un soupire de soulagement lorsque l’autre andouille me pose enfin mon verre sur le bar.




Revenir en haut Aller en bas
Camille O'Connell

avatar
- I'm a Human -


☇ Messages : 582
☇ Age : 21
☇ Localisation : A l'abri des vampires

MessageSujet: Re: A drink please ! feat Camille O'Connell Sam 17 Déc - 12:39

A drink please !
Camille O'Connell & Joshua Rosza


Je soupirai en accrochant mon uniforme de serveuse sur le cintre. C’est vrai que je disais souvent que j’aimais bien ce boulot, après tout, les gens se confiaient souvent aux barmans et barmaids. Je n’ai jamais vraiment compris pourquoi, d’ailleurs. On leur donne un verre et en échange ils nous offrent un secret. C’est comme ça. Parfois, ils avaient juste besoin de parler, parfois, ils avaient juste besoin d’une oreille attentive, de quelqu’un qui leur disait que ça valait la peine de continuer à avancer, malgré tout.

Mais aujourd’hui, la journée avait été longue. J’avais vu des clients boire verre après verre, comme s’ils voulaient se noyer dedans pour toujours. J’avais dû en mettre quelques-uns dehors, évidemment. Mais ça me peinait de les voir comme ça. Parce que c’étaient ces personnes que je n’arrivais pas toujours à aider. C’était dans des moments comme celui-là que je me sentais inutile, inefficace. Moi qui croyais avoir trouvé ma place dans ce monde bien plus qu’étrange, parfois, il m’arrivait de remettre en doute cette certitude. Je n’étais personne dans une ville hantée par le surnaturel. Juste une autre humaine, juste une autre poche de sang qui tentait de survivre dans un monde qui ne voulait pas d’elle.

Je secouai doucement la tête avant de sortir des vestiaires. Tout ça n’avait pas d’importance. De toute façon, je devais continuer. Je n’avais pas fait tout ce chemin pour rien. Je voulais continuer d’écouter les clients qui venaient se confier à moi afin de les aider du mieux que je pouvais, parce que c’était ça qui me faisait vivre. Et parce que si je ne le faisais pas… Je ne pourrais plus me regarder en face. Finalement, c’était pour moi que je faisais tout ça. C’était peut-être un peu égoïste.

Plongée dans mes pensées, je m’apprêtais à sortir du bar quand j’entendis une voix m’appeler. Une voix que je n’avais pas entendue depuis bien trop longtemps. Une voix que je n’étais pas sûre d’entendre à nouveau.

- Camille ? C’est toi ? Ca te dirait de boire à nouveau avec ton copain toujours à moitié désespéré ?

Je me retournai brusquement. C’était bien lui. Il se tenait là, devant moi, assis au bar. J’écarquillai les yeux, surprise de le voir ici, et m’approchai rapidement pour l’enlacer.

- Josh ! Qu’est-ce que tu fais ici ? Je te croyais à la Nouvelle-Orléans ! Si tu savais comme ça me fait plaisir de te voir…

Je me tus brusquement en me pinçant les lèvres et m’écartai doucement de lui. Je souris et m’assis à côté de lui avant de commander un verre à mon tour. J’espérais qu’il n’était pas ici parce qu’il avait des problèmes… Et je me souvenais que la situation à la Nouvelle-Orléans n’était pas vraiment au beau fixe quand je l’avais quittée. Et si… Ça s’était empiré ?

Dans ce monde, moi, pour rester en vie, je pêche des étoiles dans les canniveaux et je les accroche dans mon cœur cabossé.


En présence réduite
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Rosza

avatar
- I'm a Vampire -


☇ Messages : 67

MessageSujet: Re: A drink please ! feat Camille O'Connell Mer 28 Déc - 17:00



A drink please !

With Camille O'Connell



Je souris, cela est vrai, je n’avais annoncé à personne que je venais ici à Mystic Falls. J’avais un besoin d’air nouveau, certes aller dans la ville où toutes mes connaissances étaient parties n’était pas réellement des plus reposants, mais la Nouvelle-Orléans, je n’en pouvais plus. Je ne rêvais que d’une chose c’était d’égorger chaque sorcier de cette maudite ville, pour ce qu’ils avaient tous consentis à faire pour chasser les vampires. Voir chaque sorcier égorgé, mort vidé de son sang sur le sol, comme ma pauvre Davina avait dû le subir. L’énervement n’était clairement pas le mieux pour moi, vu que malheureusement, j’avais assouvie ma soif extrême de vengeance contre trois malheureux sorciers qui n’avaient peut-être rien demandé. Mes veines s’exhortaient, mes yeux montraient l’atrocité de mon existence, mais je les fermais et souffla un grand coup. Reprenant alors doucement mon calme, qui de base se voulait olympien.

Désolé, je perds de plus en plus souvent mon calme, à croire que le sang qui a fait de moi un vampire, me transforme en monstre qui a diffusé ce maudit sang. Enfin soit. Je soupire en fermant mes yeux. Je tourne la tête vers mon verre, et lorgne dessus, fuyant réellement le regard azur de ma psychologue d’amie. Il fallait vraiment que j’arrête de me faire psychanalyser par Camille et encore plus de me servir d’elle pour expier mes sombres pensées déprimantes. Je finis alors mon verre et continue à le fixer.

J’espère que tu porterais le même regard à mon égard face à mes pêchés que ce que tu fais avec Niklaus… Car sinon je vais réellement perdre tout le monde. Un autre ! J’arrachais la bouteille des mains du serveur et commença à boire à la bouteille. On va dire que j’ai quelques problèmes qui me rendent agressif et colérique et je ne sais malheureusement pas gérer pas gérer comme il le faudrait mon excédent de haine, j’ai donc fais ce que Klaus savait faire de mieux pour faire sortir sa colère…



Revenir en haut Aller en bas
Camille O'Connell

avatar
- I'm a Human -


☇ Messages : 582
☇ Age : 21
☇ Localisation : A l'abri des vampires

MessageSujet: Re: A drink please ! feat Camille O'Connell Mer 11 Jan - 15:39

A drink please !
Camille O'Connell & Joshua Rosza


J’écarquillai les yeux en voyant le visage de Josh se transformer. Bien sûr, je l’avais déjà vu sous sa forme de vampire, ce n’était pas vraiment une surprise. Je commençais à avoir l’habitude de ce genre de choses. Mais Josh… Je ne l’avais jamais vu perdre le contrôle de lui-même comme ça. Pas lui…

Je fronçai un peu les sourcils, inquiète. Qu’avait-il bien pu se passer à la Nouvelle-Orléans pour qu’il se retrouve dans cet état ? Je sentis le poids de la culpabilité m’envahir. Je n’avais pensé qu’à moi en quittant cette ville. Ou plutôt, ce champ de bataille. J’avais laissé derrière moi le peu de survivants qu’il restait. Mais la plupart étaient des vampires. Il n’y avait pas de raison qu’ils ne survivent pas.
Seulement… Survivre, ce n’était pas juste sortir physiquement de cet enfer. Il fallait aussi s’en sortir mentalement. Et ça, c’était parfois beaucoup plus long. Beaucoup trop long.

J’aurais certainement dû rester. Mais qu’est-ce que j’aurais pu faire ? Je n’étais qu’une humaine. Et cette guerre, c’était celle du surnaturel. Je n’y avais pas ma place. Mais peut-être que j’aurais dû convaincre Josh de venir avec moi à Mystic Falls… Peut-être que j’aurais pu aider plus de monde si j’étais restée juste un peu plus longtemps…

- Désolé, je perds de plus en plus souvent mon calme, à croire que le sang qui a fait de moi un vampire, me transforme en monstre qui a diffusé ce maudit sang. Enfin soit.

J’observai toujours mon ami, un peu surprise de son discours. Josh avait toujours été celui qui me faisait sourire, celui avec qui on pouvait rire de tout et de rien. Et ces paroles, ces mots, ce comportement, ça ne ressemblait pas à la personne que j’avais connue jusqu’alors.

- J’espère que tu porterais le même regard à mon égard face à mes pêchés que ce que tu fais avec Niklaus… Car sinon je vais réellement perdre tout le monde. Un autre !

Et maintenant, le voilà qui arrachait la bouteille des mains du serveur. Décidément, ce n’était vraiment plus le Josh que je connaissais. Qu’est-ce qui avait bien pu se passer pour qu’il change à ce point ?

- On va dire que j’ai quelques problèmes qui me rendent agressif et colérique et je ne sais malheureusement pas gérer pas gérer comme il le faudrait mon excédent de haine, j’ai donc fais ce que Klaus savait faire de mieux pour faire sortir sa colère…

Je me pinçai les lèvres, mais tentai de rester calme. Comme Klaus ? …Je ne voulais pas imaginer ce qu’il voulait dire par là. Je ne comprenais pas. Ce n’était vraiment pas son genre d’agir comme ça. Il devait avoir de sérieux problèmes.

Je souris doucement et posai une main sur son bras.

- Tu sais que je ne suis pas là pour te juger. Tu peux me parler. Je ne vais pas partir. Je suis là, et je ne bougerais pas d’ici. Qu’est-ce que tu veux dire quand tu dis que tu as perdu tout le monde ?

J’avais une pensée pour Davina quand il avait parlé des gens qu’il avait perdus. Soit il n’avait simplement plus de nouvelles d’elle… Soit il lui était arrivé quelque chose. Quelque chose de grave.

Je bus une gorgée de mon verre avant de reporter mon attention sur lui.

- Quel genre de problèmes tu as ? …C’est en rapport avec la Nouvelle-Orléans ?

J’avais préféré ne pas réagir sur le fait qu’il avait pu agir comme Klaus. Je ne pouvais pas l’imaginer… Je ne pouvais pas imaginer Josh faire des choses pareilles. Klaus avait eu un lourd passé qu’il avait traîné comme un fardeau et qui l’avait amené à commettre des actes horribles. Mais il avait fallu des siècles pour en arriver là. Autrement dit, plusieurs vies humaines. Et Josh… J’avais l’impression de l’avoir quitté la semaine dernière. Et aujourd’hui, je le retrouvais noyé dans son propre désespoir, en train de s’écrouler.

Qu’est-ce que je n’avais pas vu ? Qu’est-ce que j’avais manqué ?

Dans ce monde, moi, pour rester en vie, je pêche des étoiles dans les canniveaux et je les accroche dans mon cœur cabossé.


En présence réduite
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Rosza

avatar
- I'm a Vampire -


☇ Messages : 67

MessageSujet: Re: A drink please ! feat Camille O'Connell Ven 13 Jan - 23:49



A drink please !

With Camille O'Connell



Je ne quittais pas mon verre des yeux. Je devais vraiment avoir l’air misérable ainsi, comme l’image d’un homme sombre, ayant été rattrapée par ses vieux démons… Vous savez le cliché du mec seul au bar à se saouler car la vie ne lui a pas fait de cadeau. Bah lui à côté la vie lui a offert bien plus que ce qu’il croit, s’il voyait ma vie en comparaison, il ne se plaindrait pas autant. Je la sentis poser sa main sur moi. Hum, je lui dirai de ne pas me toucher. Ne pas toucher la personne horrible que je suis devenu par la force des choses… Mais en vrai, elle touche Klaus, donc elle touche encore pire que moi… Donc je lâchais comme un soupire de réconfort. Je ne pense pas lui répondre réellement tout de suite… Je vais plutôt lui parler de mon misérable parcours de vie.

Crois-moi Camille… Tu ne me connais pas en vrai. J’ai certes eu une vie qui semble belle en tant qu’humain, mais il n’en est rien. Vivre dans une famille où le fait d’être homo aurait pu me couter le fait d’être pendu par mon père ou juste tout bêtement enfourcher par ma mère. J’ai juste eu la chance d’avoir une meilleure amie du tonnerre toujours là pour moi qui au final est morte devant Marcel et Klaus. Tu ne peux pas savoir le nombre de coup que j’ai eu, le nombre de problème que ma déviance a pu apporter à ma famille ou même juste à moi. Et que dire de mon petit-ami de l’époque. C’était certes un simple humain, mais il était en tout point pareil que Klaus, il ne pensait qu’à lui et était d’un tel égocentrisme, il m’a largué juste pour pouvoir faire ses études. Ca me laisse juste une douce envie amère de rire sarcastiquement. Je repris une gorgée du précieux liquide alcoolisé qui se trouvait dans la bouteille.

Je me retournais vers la jeune femme. Je la regardais droit dans les yeux. Klaus nous a sciemment brisés la nuque à ma défunte meilleure amie et à moi. Marcel nous avait laissé le choix saisir la pièce et vivre. Je ne l’ai pas saisi, j’ai préféré mourir pour elle, et au lieu de ça, c’est moi qui fus choisi… Comment te dire que je vis sur mon propre sacrifice pour une personne qui n’aurait en vérité rien sacrifié pour moi. Avant de connaître Davina, Hayley et toi, je n’avais personne. J’obéissais à Klaus comme un bon chien. J’aurais tout fait pour lui, vu qu’il m’hypnotisait, j’aurais même pu coucher avec si il l’avait demandé, et à vrai dire… même sans l’hypnose j’aurais dit oui… Mais soit, je ne devrais pas dire ça. Ma rencontre avec Davina a été le moment le plus beau de mon existence de vampire, je pensais avoir enfin trouver quelqu’un un peu comme moi. Un outsider qui donnerait tout pour retourner en dehors de ce cercle pourri du surnaturel. Qu’ai-je donc fait au bon Dieu pour vivre ainsi ? J’attrapais le serveur par le bras, lui ordonnant presque trop sèchement de me donner une autre bouteille.

Puis ensuite il y a eu Hayley et toi… Je devrais même dire Rebekah. Cette bitch-là. Toutes les trois, avec Davina, vous êtes devenue pour moi comme des sœurs que je n’avais jamais eu. Comme la famille que j’aurais tellement rêvé d’avoir avant.. Sauf que là je l’ai et j’ai les problèmes qui vont avec… Depuis la fin de la moisson je nourris une rancœur extrême envers les sorciers du quartier… Je ne savais plus comment canaliser cette haine et cette rage… La boxe ne marchait plus… Et Davina vivait trop son histoire avec Kol que pour daigner remarquer le mal être qui me rongeait… Puis vous êtes toutes parties… Me laissant derrière, certes j’avais encore Davina mais comme je l’ai dit, on ne se voyait plus. J’ai succombé. Je suis entré dans un endroit sacré pour les sorciers et j’ai laissé libre court à ce sang en moi… IL y avait du sang partout quand j’ai repris conscience… Les corps n’étaient même plus entier… J’avais retrouvé une tête sur un lustre à bougie au plafond… Au plafond ! Comment ai-je fait pour rester en vie… Comment ai-je réussit à tuer trois sorciers sans qu’ils ne puissent sourciller… Je me rappelle de rien… Juste le début et au moment je me suis comme réveillé… Après ça, j’ai directement été voir Davina, mais j’ai cru la déranger alors je n’ai même pas osé lui parler… Je suis si fade que ça ? C’est ça ? Je suis lassant ? Je ne sais plus… Je devrais demander à Klaus de me retirer ce qu’il m’a donné si charitablement. Un rire plus que sarcastique et ironique se fit entendre. J’avais pour la première rie sans que cela soit un vrai rire de joie…



Revenir en haut Aller en bas
Camille O'Connell

avatar
- I'm a Human -


☇ Messages : 582
☇ Age : 21
☇ Localisation : A l'abri des vampires

MessageSujet: Re: A drink please ! feat Camille O'Connell Jeu 9 Mar - 14:23

A drink please !
Camille O'Connell & Joshua Rosza


Je l’écoutais. Et plus je l’écoutais, plus je me sentais coupable de ne pas avoir pu être là pour lui quand il en avait besoin. Les erreurs que j’avais commises avec Sean et Kieran, je les reproduisais avec Joshua. Je n’avais pas réussi à les aider. A les sauver. J’avais fait semblant de ne rien voir… Jusqu’à ce qu’il soit trop tard. Parce que je n’avais pensé qu’à moi. Je n’avais pensé qu’à ce que je pouvais ou non endurer, qu’au bonheur que je croyais mériter. Mais quel bonheur mérite-t-on quand on délaisse les gens que l’on aime ?

Je vacillai un peu du regard en l’écoutant, terrassée par le poids de la culpabilité. J’avais cru être différente. J’avais cru que j’avais quelque chose à apporter aux autres. Mais qui étais-je pour oser penser cela ? C’était sans doute m’accorder trop de mérite. Trop de valeur à ma personne et à ma vie, qui était humaine, et qui se finirait sans doute bientôt.

Mais pourtant, pourtant, je resserrai mon emprise sur son bras. Je voulais qu’il sente que j’étais toujours là, malgré tout ce qu’il venait de dire, malgré tout ce qu’il avait pu faire. Je ne pouvais pas changer le passé. Je ne pouvais pas revenir en arrière, ni réparer mes nombreuses erreurs. Mais je pouvais l’aider à avancer. Et je le ferai.

-  Peut-être bien que je ne te connais pas. Mais peut-on vraiment connaître une personne sur le bout des doigts ? Je ne pense pas. Parce qu’on ne reste jamais les mêmes. On change tous, au fil du temps, que ce soit en positif ou en négatif. Et ça, c’est une richesse. Rien n’est jamais perdu, puisque tout peut toujours changer. Rien n’est jamais définitif. Tu n’es pas le même qu’hier, et tu ne seras pas le même que demain. Mais ce n’est pas une fatalité. C’est un encouragement à se battre. Se battre pour devenir la personne que tu veux être, chaque jour. Et si ça ne te plaît pas, alors tu verras que tu seras capable de tout effacer, pour tout recommencer à nouveau. C’est une nouvelle chance qui t’es offerte à chaque instant. Ne fais pas d’elle un fardeau.


Je souris un peu.

- Peu importe qui tu es aujourd’hui, ou qui tu seras demain. Je suis ton amie, et je le resterai… Même si je n’ai pas toujours su être là quand tu en avais besoin. Aujourd’hui, je suis là. Alors… Laisse-moi t’aider. Laisse-moi être là pour toi. Même si… Même si je ne pourrais pas remplacer ta défunte meilleure amie.


Je soupirai.

- Je t’interdis de parler de toi comme d’une « déviance », tu m’entends ? Tu n’es pas anormal. Tu n’es pas un monstre. Les monstres, les anormaux, ce sont ceux qui ne t’acceptent pas comme tu es. Qui se permettent de te juger et de décider à ta place qui tu es. Quant à ton ancien petit-ami…Il ne sait pas à côté de quoi il passe en te laissant tomber. C’était quelqu’un qui prenait. Qui prenait, et c’est tout. Tu as besoin de quelqu’un qui donne. Qui donne de sa personne, qui te donne de son temps. Qui soit là pour toi, dans les bons comme dans les mauvais moments. Et surtout, surtout… Tu as besoin de quelqu’un qui se rende compte de ta véritable valeur. Parce que le plus important, dans tout ça… C’est que tu te souviennes de qui tu es. Qui tu es, et qui tu veux être. C’est à travers ça que tu arriveras à te relever. Et grâce aux personnes qui croient en toi. Tu es loin d’être seul. Ouvre les yeux, ouvre les yeux vraiment, et tu le verras.


Je fronçai un peu les sourcils et penchai la tête.

- Ecoute-moi. Ce qu’il s’est passé avec ta meilleure amie… Tout ça appartient au passé. J’imagine ta douleur. Je ne peux que l’imaginer. Mais aujourd’hui, aujourd’hui c’est différent. Hier, tu n’avais personne. Aujourd’hui, il y a des gens qui donneraient leur vie pour t’aider. Voyons les choses d’une autre façon, d’accord ? C’est là, que ta vraie vie commence. C’est là, que tu pourras commencer à être qui tu veux vraiment. Parce que tu seras entouré de gens pour qui tu comptes beaucoup. Et ça, ça c’est une véritable force. Tu es loin d’être faible, Josh. Bien au contraire. Quant à l’hypnose… Elle t’enlève ton libre-arbitre. Ne te sens pas coupable pour des choses que tu n’as jamais choisies de faire. Je sais à quel point c’est frustrant. Je l’ai vécu aussi. Je sais à quel point on peut se sentir impuissant face à ça. Mais c’est fini. C’est terminé. …N’est-ce pas… ?


Le doute m’avait envahi. Il avait parlé del’hypnose de Niklaus… Et si… Et si Niklaus avait recommencé ? S’il se servait encore de Joshua comme l’un de ses pantins ? Je ne voulais pas y croire. Je faisais confiance à Niklaus. Je voulais lui faire confiance, mais… J’avais besoin d’en avoir le cœur net. J’avais besoin de savoir que mon ami était en sécurité, qu’il allait bien.

Je fronçai les sourcils et me levai brusquement, attrapant au passage la bouteille que le serveur s’apprêtait à donner à Josh. C’en était assez.

- Ça suffit. Je ne te laisserais pas dire des choses pareilles. Ta vie vaut la peine d’être vécue, Josh. Peu importe les erreurs que tu as pu commettre. Peu importe les erreurs que tu commettras. Peu importe, tant que tu ne te laisses pas couler dans la noirceur des ténèbres. Mais là, là, c’est exactement ce que tu fais. Tu laisses tomber. Tu baisses les bras. Et je ne te laisserai pas faire. Tu vaux beaucoup mieux que ça. Je suis… Je suis désolée d’être partie de la Nouvelle-Orléans sans prévenir. Je… C’était purement égoïste. C’était une erreur. Mais je ne baisse pas les bras pour autant, moi. Je veux t’aider à te relever. Tu as tué des gens, oui. Tu étais en colère. Tu étais seul. Tu as répondu à l’appel des ténèbres. Tu étais perdu. Et je ne te blâme pas pour ça. Je sais à quel point les ténèbres peuvent être attirantes, crois-moi. Mais aujourd’hui, tu n’as plus de raison valable pour les laisser prendre le contrôle sur toi. Bats-toi. Tu ne sais pas à quel point tu es fort. Et si tu ne veux pas le faire, fais-le pour nous, les personnes qui tiennent à toi. Hayley. Rebekah. Davina. Moi. Je peux t’aider, Josh, je peux t’aider à surmonter tout ça… Mais seulement si tu acceptes de croire que tu en vaux la peine. Que la vie en vaut la peine. Et ça… Ça, c’est une décision qui n’appartient qu’à toi.


Dans ce monde, moi, pour rester en vie, je pêche des étoiles dans les canniveaux et je les accroche dans mon cœur cabossé.


En présence réduite
Revenir en haut Aller en bas

A drink please ! feat Camille O'Connell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Camille O'Connell - Humaine (libre)
» Camille O'Connell ¤ "We all have our hot-headed moments."
» Camille Chalmers rejette le DNSCRP comme un instrument de politique Néo-libérale
» Camille Silvan [Pouffy]
» répartition camille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - Mystic Falls et ses Environs - :: Mapple Street :: The Grill-