AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez| .

[flashback] Hello you /Elena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: [flashback] Hello you /Elena Ven 30 Déc - 0:10

Elena ∞ Damon
Des années. Ça faisait des années maintenant que je jouais les Jules Vernes à parcourir le monde en compagnie de Bon-Bon dans le seul but de trouver une solution pour réveiller Elena sans tuer Bonnie. Quand on avait commencé à trouver une pistes celles ci partaient en fumée dès qu'on leur apprenait que le sort était un sort protégé. Si on essayait de le défaire ça avait des conséquences, et des conséquences qui revenaient au fait d'en choisir une des deux. Au final on en revenait toujours à la même chose. Seul Kai pouvait s'en occuper. Hors ce morveux me sortait par les trous de nez et de son côté il n'avait aucune raison de m'aider. Cependant du temps c'était écoulé alors j'avais ravalé ma fierté et avait retenté le coup. Contre toute attente il a accepté de faire un pacte. Un pacte. Ça donnait pas du tout confiance mais si c'était la seule solution je la prenais sans réfléchir. J'allais enfin pouvoir serrer Elena dans mes bras à nouveau. Bonnie avait levé le sort qui gardait son cercueil et je l'avais ramené à la pension pour qu'elle se réveille dans un endroit qui lui est plus familier et moi funeste.

Je déposais doucement Elena sur le canapé et restais accroupis à côté d'elle. Kai devrait avoir commencé à lever le sors, voir peut-être finit mais dans tous les cas elle en devait pas tarder à se réveiller. Je souriais légèrement en la regardant puis lui replaçais une mèche derrière l'oreille avant de lui caresser la joue. "Me fait pas attendre comme ça Elena" je dois bien l'avouer j’appréhendais et j'avais aussi peur que Kai ne tienne pas sa partie du marché. Ça n'était pas comme si je lui faisais confiance et ça ne me surprendrais pas vraiment de le voir débarquer sourire jusqu'aux oreilles en me disant qu'en fait c'était une blague. Qu'il fasse ça et je lui arrache les yeux pour les lui enfoncer dans la gorge. Je pris sa main dans la mienne et fermais les yeux un instant. J'avais du mal à me montrer patient en ce moment. Et la plus elle mettait de temps à se réveiller plus je doutais. Je me concentrais sur les battements de son cœurs quand ceux ci se mirent à accélérer une seconde avant qu'elle ne reprenne d'un coup sa respiration. Je rouvrais précipitamment les yeux pour la regarder. Tout d'abord bouche-bée le temps de vraiment réaliser. Puis mes lèvres s'étendirent lentement en un sourire "Salut toi" J'avais tellement attendu ce moment et ça arrivait enfin. Le temps loin d'elle m'avait parus vraiment très long. Trop long ! "Comment tu te sens ?" Bien vivante et toujours aussi humaine ?
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Elena A. Gilbert

avatar
- I'm a Human -


☇ Messages : 1615
☇ Localisation : Dans ton coeur

MessageSujet: Re: [flashback] Hello you /Elena Sam 31 Déc - 16:18



Elena & Damon.

I won't let these little things slip out of my mouth
But if I do
It's you
Oh, it's you they add up to
I'm in love with you
And all these little things
✣✣✣


Elena avait perdu toute notion du temps, depuis ses adieux avec ses amis. Au début, tout avait été qu’une suite de moments inoubliables où chacun d’eux étaient venus lui dire au revoir. Et plus le temps était passé, et plus tout était devenu flou. L’inconscient de l’ancienne vampire mis sur pause par Kai qui l’avait ensorcelé, elle fut alors plongée dans un noir profond. Elle était en paix. Cela durerait des années, où ses proches allaient évoluer sans elle, et finiraient par surmonter sa perte. A son réveil, elle y était préparée, il serait temps pour elle de faire son deuil de Bonnie, sa douce à qui elle était désormais liée. La perdre était comme perdre une part de soi, l’une de ses meilleures amies, la sœur qu’elle n’avait jamais eu, seulement elle n’avait pas le choix. Le jumeau diabolique de Jo, ne lui avait pas laissé le choix. Ce serait une perte qui lui briserait sans le moindre doute, ce cœur qui s’était arrêté de battre. Le sang ne circulant plus dans ses veines, dans un dernier soupir, elle s’éteignit, laissant sa peau se glacer. Dans les bras de Morphée pour un long moment, elle n’aurait pas imaginé une seule seconde, les tournures que prendraient les choses. Elle avait fait promettre aux siens d’avancer sans elle, et aussi difficile soit-il, elle voulait que Damon vive sa vie. Lui sans elle. Elle sans lui. C’était absurde, car s’épanouir sans le second était pour eux impossible. C’était une vie sans saveur. Pourtant, elle préférait qu’il profite pleinement de sa vie de vampire, pour qu’ainsi à son retour, il n’ait aucun regret s’il venait à choisir de redevenir humain. Il avait mieux à faire que de l’attendre sans un mot, et au plus profond d’elle, elle priait pour qu’il ait fait les bons choix. Qu’il ait suivi le cours de sa vie normalement, sans prendre de risques.

Sans y prendre garde, tout ce qui n’était autour d’elle que silence, devint murmure, alors qu’elle entrapercevait le son d’une lourde porte en bois se refermer. Soudain, elle sentit comme une sensation de légèreté, et comme si on la déposait avec douceur sur une surface en cuir froid. Non… Ce n'était pas possible, elle devait se faire des idées. Ce ne devait être qu’un rêve, une tentative de son subconscient de rendre le temps moins long...Et pourtant dans un état semi-conscient, elle sentit les rayons du soleil la cajoler. Une main chaude glissa alors avec tendresse sur sa joue, quand enfin, elle entendit sa voix. Cette voix qu’elle reconnaîtrait entre mille et qu’elle chérissait de tout son être. L’espoir revenait, elle sourit intérieurement, heureuse de l’entendre, seulement elle se sentait toujours paralysée. Peut-être n’était-ce qu’une illusion ? Un jeu de son esprit pour lui rappeler qu’elle devait encore vivre sans lui ? Elle n’en avait pas la moindre idée, et elle se mit à croire que son heure était peut-être venue. Et c'était le cas, car à des kilomètres d'eux, Kaï réalisait un enchantement avec son clan. Pour la première fois depuis une éternité une vague de chaleur l’envahit, alors qu’elle sentait son cœur repartir. Un battement, deux battements, et bien vite il retrouva un rythme digne de celui d’un humain, pompant ce sang inconsciemment. Manquant d’air, sa poitrine s’éleva dans un mouvement brusque, et elle ouvrit ses prunelles. Ses muscles étaient engourdis. Sa respiration était saccadée...Mais elle était finalement en vie, auprès de Damon qui se tenait à ses côtés à son réveil comme il le lui avait promis. Un doux sourire élargit ses lèvres, alors qu’elle se sentait toujours faible, et sous ce halo de lumière qui entourait son petit ami, elle crut avoir atteint le paradis. Dieu qu’elle mourrait d’envie de l’embrasser et de se blottir tout contre lui. Qu’il était beau avec ce simple sourire !. « Damon … » dit-elle d’une petite fois, alors que parler ne lui était pas aisé. « Vivante ? » elle sourit et murmura : « Fatiguée…mais heureuse…Si tu savais comme je t’aime…combien tu m’as manqué… ». Elle appuya sur ses avants bras et se releva, retrouvant peu à peu toutes ses sensations.




You're my soulmate


I can't stop loving you

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [flashback] Hello you /Elena Mer 4 Jan - 14:57

Elena ∞ Damon
Le temps était le remède à tout, c'était ce que tout le monde disait. Pour certaines choses c'était vrai. Le temps pour moi me permettait d'effacer certaines rancœurs, de pardonner. Mais le temps n'avait jamais été une remède contre l'amour pour moi. La preuve déjà avec Katherine. Puis Elena alors qu'elle était amoureuse de mon frère. J'avais bien essayé de tourner la page, j'avais même essayer de faire les pires choses pour m'en éloigner. Et puis était venu le jour où elle ne m'avait plus repoussé. Aujourd'hui je ne cherchais en aucun cas à tourner la page. Mais attendre en continuant à vivre comme si de rien était pendant soixante ans ça n'était pas possible. Je n'étais pas aussi patient, loin de la. Je n'avais pas envie de l'attendre mais je n'avais pas envie de passer à autre chose, je voulais qu'elle se réveille et le plus tôt possible. Alors j'avais cherché une solution, il était hors de question de tuer Bonnie, déjà parce qu'Elena m'en aurait voulu plus que jamais mais surtout parce que moi même je ne pourrais plus me supporter avec ça. A une époque la vie Bonnie ne valait rien à côté de celle d'Elena pour moi, et pourtant j'avais trouvé un moyen pour qu'elle ne se fasse pas tuer par Klaus dans le corps de Ric. Aujourd'hui Bonnie était ma meilleure amie, je n'envisageais absolument pas de la sacrifier pour satisfaire mon impatience. De plus quel meilleur cadeau pour Elena que de lui annoncer que sa sorcière bien aimée était encore en vie quand elle se réveillerait. Ça serait mon petit plaisir personnel, et ma grande fierté, même si pour ça j'avais du faire un deal avec Kai le sociopathe.

Tout était vu avec lui et normalement elle devait se réveiller maintenant, voilà pourquoi je l'avais emmené à la pension. On y serait mieux qu'autre part. Les secondes parurent très longues mais elle ouvrit enfin les yeux. Enfin ! Quand elle sourit ce fut comme une libération, elle allait bien. « Damon … » Elle avait l'air bien mais encore faible. En même temps ça pouvait se comprendre vu le temps qu'elle avait passé sans bouger. "C'est bien moi oui" et entendre à nouveau le son de sa voix c'était vraiment génial. Parce que Katherine avait beau avoir la même voix elle à chaque fois qu'elle ouvrait la bouche je ne pouvais déjà plus l'entendre. Alors que pendant ces trois années je n'aurais demandé que ça, à entendre Elena me parler « Vivante ? » C'était déjà ça « Fatiguée…mais heureuse…Si tu savais comme je t’aime…combien tu m’as manqué… » Ah ça ! A qui le disait-elle ! Alors qu'elle se redressais en position assise je passais un bras dans son dos et l'attirait à moi pour la serrer dans mes bras, en essayant de ne pas l'étouffer non plus malgré ma hâte. Il ne fallait pas que j'oublie qu'elle était humaine à nouveau maintenant. Je fermais les yeux un instant, profitant pleinement de ce moment "Toi aussi tu m'as manqué" Et je savais que j'allais avoir droit à beaucoup de question que ça soit sur Bonnie, sur quelle jour on était ou sur pourquoi elle était déjà réveillée. Je comptais bien y répondre mais je dois dire que je n'avais pas hâte de lui parler du marché avec Kai parce que j'étais quasiment certain qu'elle désapprouverait. Je redressais ma tête et prenait le visage d'Elena entre mes mains pour plonger mon regard dans le sien. Puis doucement j'approchais mes lèvres des siennes pour l'embrasser passionnément. Je calais ensuite mon front contre le sien et souriais en caressant sa joue avec mon pouce "Ça aussi ça m'avait terriblement manqué" Et oui même un vampire arrogant comme moi pouvait être en manque d'affection. Et cette affection personne ne pouvait me l'apporter comme me l'apportait Elena.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Elena A. Gilbert

avatar
- I'm a Human -


☇ Messages : 1615
☇ Localisation : Dans ton coeur

MessageSujet: Re: [flashback] Hello you /Elena Lun 16 Jan - 20:15



Elena & Damon.

I won't let these little things slip out of my mouth
But if I do
It's you
Oh, it's you they add up to
I'm in love with you
And all these little things
✣✣✣


Enfin la belle brune était ramenée petit à petit à la vie, laissant le sang coulait délicatement dans ses veines, éveillant par là-même de petits picotements dans ses muscles, tandis qu’une grande bouffée d’air glissait dans ses poumons pour faire s’élever sa poitrine dans ses premières inspirations et expirations. Elena n’en revenait tout simplement pas. Plus elle se réveillait brutalement de ce long songe, et plus elle pensait être dans un rêve. Le jour était enfin venu ! Après des mois, des années passées dans une boite close, elle allait finalement pouvoir serrer l’homme de sa vie tout contre elle. Damon était près d’elle, et elle n’en revenait pas. Elle avait tellement hâte de retrouver son bien-aimé, qu’elle n’imaginait pas que la vie pourrait lui faire si rapidement ce cadeau. Des années étaient-elles passées à une vitesse folle ? Une chose était certaine, son calvaire était enfin terminé. Partagée entre son inquiétude et la joie de retrouver son doux Damon, elle sentit son cœur se serrer. Comment pouvait-elle être pleinement heureuse alors qu’elle avait tout manqué de la vie de sa meilleure amie. Elle qui s’était toujours sacrifiée pour celle qu’elle considérait comme une sœur. Pourquoi donc, avait-il fallu que Malachai lie sa vie à la sienne ? Sans Bonnie, elle le savait, une part d’elle lui manquerait à jamais. Et si elle avait une vie pour y penser et ressasser chaque jour cette douleur dans sa poitrine, elle voulait aujourd’hui se sentir totalement épanouie. Elle était humaine, et elle retrouvait son petit-ami, celui qu’elle considérait comme le père de ses futurs enfants, celui avec qui elle se voyait vieillir. N’y avait-il donc pas de plus belle fin ? Se raccrochant à cette idée, elle ouvrit vivement ses paupières, se plongeant directement dans les prunelles océans du vampire. Ni une ni deux, son cœur chavira et se lança dans une course folle. Il était là, en chair et en os. L’émotion la gagna. Ses yeux noisette brillèrent de mille feux. Elle n’avait peut-être pas encore récupéré toutes ses forces, pourtant, elle ne put s’empêcher de sourire et de relever son buste...Fragile mais aux anges. Dieu qu’il était beau. La belle au bois dormant prononça ensuite quelques mots, l’esprit loin de toutes réflexions passées, tentant une pointe d’humour, en lui disant qu’elle se sentait vivante. Ni une ni deux, elle lui avoua tout son amour, et ô combien il lui avait manqué.

Au contact de ses doigts glissant entre ses reins, le cœur de la jeune Gilbert repartit de plus belle. C’était fou comme ce simple contact pouvait avoir un effet dévastateur sur son cœur. C’était si bon, d’être blottie dans ses bras. Des années s’étaient glissées entre eux, mais cela ne pouvait pas entacher l’amour qu’elle avait en son égard. Il avait hâte, il rayonnait. Elle le savait, elle le sentait, lui aussi était heureux. Sentir son corps contre le sien, avait le don de faire battre son cœur à toute vitesse. L’effet que le vampire avait sur cette demoiselle était incroyable, magique. Et malgré tous les obstacles qui s’étaient mis sur la route, il n’avait jamais faibli. Il avait cette emprise indéniable sur son cœur qui lui vouait chaque battement. Il était son oxygène. Sa dépendance. L’humaine ferma les yeux pour profiter de ce court instant, ajoutant dans un murmure, son souffle chaud s’écrasant au creux du cou du bel étalon. « Je ne veux pas perdre une minute de plus… loin de tes bras. » Son odeur lui avait manqué, sa tendresse aussi. Et c’est en croyant l’avoir perdu à tout jamais, qu’elle avait compris que jamais elle ne serait capable de se passer de lui dans sa vie. Il était the only one tandis qu’elle était sa greatest half. Tous les membres de leur entourage pourraient en attester. Damon sans Elena, Elena sans Damon, ça n’avait aucun sens. Bercée par sa tendresse, un frisson parcourant son corps, alors que ses lèvres retrouvaient enfin les siennes. Doucement. Tout doucement leurs lèvres s’effleurèrent et se redécouvrirent dans un baiser succin mais à couper le souffle tant il était intense. Passionné. Ce genre de baiser si ardent que l’on voit dans les films et qui vous en laisse pantelant. A cours d’air, incapable de détacher son regard du sien, sa main qui avait agrippé la nuque du bellâtre, vint glisser sur sa peau tandis qu’elle frissonnait à ses paroles. « En même temps, personne n’arrive à ma cheville…quand il s’agit de t’embrasser. » répondit-elle le cœur léger, une voix amusée. Mais voilà que la vie la rattrapait et que toutes ses interrogations revenaient rapidement. Elle voulait savoir en quelle année elle était et tout ce qui s’était passé. Mais cela ne pouvait-il pas attendre demain ? Un sourire se hissant sur ses lèvres, elle soupira tout de même : « Je sais que nous avons mieux à faire….mais j’ai besoin de savoir...en quelle année sommes-nous ? Bonnie est-elle … » Sa gorge se serra.. Oh non, elle ne pouvait pas le dire tout haut.




You're my soulmate


I can't stop loving you

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [flashback] Hello you /Elena Jeu 2 Fév - 0:52

Elena ∞ Damon
Attendre que Bonnie finisse sa vie, attendre sans rien faire. Je n'aurais pas pu. En tout cas pas de la meilleure des façon. J'aurais essayé. J'aurais tout fait pour faire en sorte que quand elle se réveillerait, Elena n'ai pas à découvrir que j'avais fait énormément de choses horribles. Parce qu'elle les assimilerait et me pardonnerait parce qu'elle m'aime mais je ne pouvais pas supporter de lui imposer de digérer tant de choses qu'elle n'aurait habituellement pas pardonné. On avait une relation toxique ça n'était pas nouveau mais je faisais de mon mieux pour éviter qu'elle ai à aller contre sa personnalité par amour pour moi. J'aurais essayé le plus longtemps possible à être bon, être celui qu'Elena voulait que je sois, ne pas tuer d'innocent parce que je me sentais seul ou que j'étais en colère comme je l'avais fait avec son ami Aaron. Mais je le sais au fond de moi, j'aurais finit par craqué. J'aurais fait quelque chose pour ne plus avoir à attendre. J'aurais peut-être éteint mon humanité mais ça ça aurait été en dernier recours. Avant j'aurais cherché d'autres solutions, j'aurais essayé de mettre ma vie sur pause. Peut-être que je me serais laissé enfermer comme tous ses vampires dans la crypte en mille huit cent soixante quatre et que je me serais desséché, attendant qu'on me réveille. Mais toutes ces solutions présentaient tout de même un inconvénient, et de taille. J'aurais tout loupé de la vie de ma meilleure amie, Bonnie. Une chose était sûr c'était que quand Bonnie finirait sa vie elle me manquerait terriblement. Chose que je n'aurais jamais pensé penser il y a encore quelques années. Alors j'avais dépensé mon énergie à faire autre chose que chercher comment passer le temps. Avec l'aide de Bonnie on avait cherché longtemps, en vain. Tout ça pour revenir au point de départ et se rendre compte que la réponse était sous nos yeux. Kai avait changé d'avis, il voulait bien négocier le réveil d'Elena. Peut-importe ce qui lui avait fait changer d'avis le principal était que depuis trois ans il y avait enfin une ouverture et je ne comptais pas passer à côté. Je savais que j'étais redevable à cet hérétique absolument insupportable mais c'était pour moi un bien petit prix à payer.

« Je ne veux pas perdre une minute de plus… loin de tes bras. » Mon sourire s'élargie un peu plus "Compte sur moi, maintenant que je te tiens je te lâche plus" Bon métaphoriquement parlant mais c'était à peu prêt ça tout de même. Je l'avais enfin récupérée, après tant de temps, il était hors de question que je la perde à nouveau. Bien sûr étant humaine le risque était plus grand mais peut-importe, je la protégerais. Sans attendre plus longtemps je l'embrassais retrouvant enfin cette chaleur qui parcourais tout mon corps à chaque fois que je posais mes lèvres contre les siennes. « En même temps, personne n’arrive à ma cheville…quand il s’agit de t’embrasser. » un léger rire m'échappa et je baissais mon regard sur ses lèvres en mordillant la mienne "Ça c'est bien vrai, faut dire que t'as de l'expérience pour ce qui est de m'embrasser !" Ça faisait du bien de la voir plaisanter, c'était bon signe. Tout semblait parfait en fait, presque trop pour être vrai. Il y avait toujours un revers de la médaille. Cette fois ci peut-être que le revers était ce que j'allais devoir à Kai et que du coup le reste avait bien le droit d'être parfait. Si c'était ça ça m'allait ! « Je sais que nous avons mieux à faire….mais j’ai besoin de savoir...en quelle année sommes-nous ? Bonnie est-elle … » Oui il fallait bien en parler. Et même si je devais dire des choses que je n'étais pas pressé de dire je pouvais au moins la rassurer sur d'autres points. "Je me redressais pour m'asseoir à côté d'elle tout en passant un bras autour d'elle. "Bonnie est en parfaite santé" Autant ne pas faire durer le suspens elle devait déjà assez flipper comme ça à propos de Bonnie "Et elle n'a pas beaucoup vieillit en fait on est en deux mille dix-neuf" j'étais tout de même fier de pouvoir lui annoncer ça ! Je pense que c'était le meilleur cadeau que je pouvais lui faire pour son retour parmi nous ! Elle qui savait que quand elle se réveillerait elle devrait faire face à la mort de sa meilleure amie et bien ça n'était pas le cas ! "Elle a hâte de te revoir !"
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Elena A. Gilbert

avatar
- I'm a Human -


☇ Messages : 1615
☇ Localisation : Dans ton coeur

MessageSujet: Re: [flashback] Hello you /Elena Lun 13 Fév - 18:13



Elena & Damon.

I won't let these little things slip out of my mouth
But if I do
It's you
Oh, it's you they add up to
I'm in love with you
And all these little things
✣✣✣


Ce réveil, était aux yeux de la nouvelle humaine, une véritable délivrance. Une bouffée d’air frais, après des années d’attente à l’agonie. La lumière au fond de ce long et interminable tunnel obscur. C’était purement égoïste, mais elle avait attendu ce jour,  où enfin elle retrouverait l’homme de sa vie et ses amis.  Ils lui avaient tellement manqué et elle était heureuse à l’idée de les revoir. Tout son être, reprenait peu à peu ses vieilles habitudes, et bientôt, elle rouvrirait les yeux tout sourire. Ses sens ne la trompaient guère, Damon la fixait, le sourire aux lèvres, alors que son cœur entamait sa course. Tout était presque trop beau pour être vrai…presque parfait. Mais, elle le savait, il y aurait une chose qui viendrait entacher son bonheur : la perte de sa sorcière bien-aimée, celle qu’elle considérait comme une sœur… Bonnie. Vivre une existence sans elle, restait une pensée douloureuse pour la belle brune, qui avait toujours imaginé qu’elle serait inséparables jusqu’à la nuit des temps, discutant avec Bonnie et Caroline à 70 ans, de tout ce qu’elles avaient vu, vécu et traversé. Mais voilà, entre la perte de sa brunette, et Caroline qui était désormais immortelle, cette vision était à tout jamais compromise. Une sensation au goût amer, qui disparut dès qu’elle ouvrit ses paupières pour se perdre dans le regard océan de son one and done. Un battement de cils, un sourire de sa part et toutes ses peurs, ses doutes, ses peines avaient disparu au loin. Près de lui, elle pourrait tout surmonter. Toujours aussi séduisant, il n’avait pas changé. Il était tout aussi envoûtant que le jour du mariage de Jo et Alaric. Cajolée immédiatement par une vague de chaleur, elle frémit au moindre de geste de sa part. Ce qu’elle ressentait pour lui, n’était que plus amplifié, et ce même si elle n’était pas vampire, son cœur battait à tout rompre. Un sourire merveilleux étirant ses lèvres, elle lui avoua ne pas vouloir perdre la moindre seconde loin de son corps. Dépendante ? Un peu…mais elle en était fière….que plus épanouie. Et à en lire son sourire, ce besoin était réciproque.

Blottie dans ses bras, sa tête nichée au creux de son cou, elle s’enivra de son odeur comme si elle serait un jour privée de ce sens, et sourit. Anodin et pourtant si bon. Incapable de se séparer de son sourire, elle resserra son étreinte autour de lui et son cœur battit à en rompre sa poitrine. Un murmure fit écho à cet organe en pleine action. « Tu as bien intérêt. ». Avec tout ce qu’elle avait traversé, Elena estimait que désormais, elle avait le droit de connaître la paix. Serait-ce trop demander que de la laisser vivre sa vie, sans qu’il n’y ait trop d’embûches ? Une vie humaine, avec sa routine, ses bas mais surtout ses hauts … Perdue dans sa courte réflexion, ses yeux brillèrent d’une lueur nouvelle. Humaine ! Voilà ce qu’elle était enfin redevenue et ça faisait un bien fou à son moral, que de se le répéter. Comme pour la sortir de sa rêverie passagère, Damon retrouva son regard, et son visage s’approchant dangereusement du sien, elle inclina son minois sur le côté et leurs lèvres se retrouvèrent dans le plus tendre et passionnel des baisers. Un mélange exquis à l’en laisser pantelante. Dieu qu’elle aimait ses lèvres. A bout de souffle, amusée par ces répliques qui se lançaient et qui les caractérisaient bien, elle sourit et déglutit avec difficulté, tandis qu’il malmenait sa lèvre inférieure de manière si sexy. "Ça c'est bien vrai, faut dire que t'as de l'expérience pour ce qui est de m'embrasser !" Sans un mot, elle acquiesça, et l’observa avec tendresse. Il avait totalement raison. Elle était experte en la matière, et elle comptait bien le rester pour le restant de ces jours.  Seulement fini la rigolade et les plaisanteries… ses peurs la rattrapant au galop, elle ne put s’empêcher d’aborder le cas sérieux de Bonnie. Elle avait juste besoin de savoir, si elle était décédée ou non, et comment… car elle avait l’étrange sentiment, que les années étaient passées bien trop vite pour parler d’une mort naturelle. L’appréhension la gagnant, la belle brune retint son souffle en attente de sa réponse. Un lourd poids sur s’envola alors au loin, quand il lui fit noter que Bonnie était encore de ce monde. La joie déforma alors son doux visage d’ange, et elle ne put que lui sauter au cou. Des larmes montèrent se loger dans ses prunelles, et elle respira à nouveau. « Oh mon dieu… Je suis tellement soulagée…Mais comment avez-vous fait… ? Vous êtes arrivés à rompre le sort… je suis…si fière de vous. » Elle s’en doutait, il devait y avoir derrière cela une très longue histoire, alors peut-être valait-il mieux en profiter un peu avant de s’attaquer au récit de leurs aventures. « Moi aussi j’ai hâte…Mais tout ça attendra un peu… » Murmura-t-elle avant de déposer des milliers de baisers dans son cou. Aussi doux et vifs que des plumes, des papillons s’envolant avec allégresse et grâce. «  Tu es le meilleur tu le sais ? »




You're my soulmate


I can't stop loving you

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [flashback] Hello you /Elena Lun 20 Fév - 2:54

Elena ∞ Damon
Je n'avais jamais été endormis de la sorte. J'avais vécu plein de choses y compris le fait de donner son corps à la science de son vivant. Mais ça jamais, je n'avais donc aucune idée de comment c'était pour elle. Est ce qu'elle était consciente, enfermée dans sa tête ? Ca aurait probablement été plus simple si tout c'était arrêtée pour elle et qu'en se réveillant aujourd'hui elle avait simplement l'impression d'avoir cligné des yeux. Mais comme on était entré dans sa tête pour lui dire au revoir je me doutais bien que ça n'était pas le cas. Est ce qu'elle avait conscience de chaque minute qui s'écoulait ? Est ce qu'elle avait du attendre, patienter, avec pour seule distraction ses pensées et sa réfléxion ? Si c'était le cas ça devait être une des pires expériences qu'on puisse avoir. J'espérais sincèrement qu'elle n'avait pas vu le temps passer de la même manière qu'il se déroulait ici dehors. Déjà que moi qui avait des personnes pour me distraire, une occupation, un but, ces trois ans sans la voir m'avaient paru extrèmement long. Je pouvais enfin revoir son visage et pas seulement endormis. Non je pouvais voir son regard plein de tendresse, entendre sa voix que je pourrais écouter pendant des heures tellement ça m'avait manqué. Et puis voir ce grand sourire qui m'amplissait de joie. Ca m'avait vraiment définitivement terriblement manqué.

« Tu as bien intérêt. » je souris amusé avant de rajouter "Et toi aussi t'as intérêt à plus me lâcher ! D'ailleurs j'espère que t'as pas fait trop de projets dans ton sommeil parce que j'ai prévu de te monopoliser égoïstement pour les prochaines semaines !" Mais il s'agissait d'Elena je savais qu'elle voudrait revoir ses amis et bien sûr que je n'essayerais pas de l'en empêcher. Elle avait besoin de ça et c'était tout à fait normal. En revanche après je comptais bel et bien la monopoliser et qu'on profite l'un de l'autre ! Il fallait bien fêter son retour parmi les vivants comme il se doit ! Mais des retrouvailles ne sont pas de vrais retrouvailles sans long baiser languoureux ! J'aurais pu continuer longtemps sur ce chemin la d'ailleurs mais il y avait des sujets qui devaient être abordés d'abord. Surtout un en particulier. Le sujet Bon-Bon. Evidemment qu'elle se posait la question, la logique voulait que Bonnie soit morte pour qu'elle puisse se réveiller. Aucun doute que Kai ne manquait pas d'imagination pour ce qui était de faire souffrir les gens, et moi qui me pensais plutôt doué, j'étais battus ! Il était tant d'annoncer la bonne nouvelle et de la libérer d'un poid ! « Oh mon dieu… Je suis tellement soulagée…Mais comment avez-vous fait… ? Vous êtes arrivés à rompre le sort… je suis…si fière de vous. » On allait peut-être pas abordé le pourquoi du comment tout de suite maintenant, à vrai dire je n'étais pas pressé. Autant profiter de la bonne nouvelle avant de gâcher cette joie. "On est plutôt fiers de nous aussi" Pas forcément de la méthode qu'on avait employé mais au moins d'avoir réussis ! « Moi aussi j’ai hâte…Mais tout ça attendra un peu… » je souris en sentans ses baisers parcourir mon cou et fermais les yeux un cours instant «  Tu es le meilleur tu le sais ? » je relevais son menton pour avoir de nouveau son visage en face du mien "Evidemment que je le sais" je déposais à nouveau mes lèvres sur les siennes pour l'embrasser tendrement en caressant sa joue avec mon pouce. Je calais ensuite mon front contre le sien et me noyais dans ses yeux. C'est ce moment que choisis mon portable pour vibrer. "Ca doit être Bon-Bon" qui demandais des nouvelles d'Elena. Elle trépignait tellement à l'idée de la revoir. Je sortis mon portable de la poche arrière de mon jean et le dévérouilla. Ah non c'était pas Bonnie, c'était mon frère, et à ce propos... "Y'a une autre chose que tu dois savoir" Et actuellement je haissais Stefan pour faire de moi celui qui devait annoncer sa connerie à Elena "C'est à propos de Stefan il est.." con, oui mais ça il l'avait toujours été "Il a éteint son humanité, ça commence à faire un bout de temps." et pendant tout ce temps la moi je cherchais un moyen de réveiller Elena avec l'aide de notre meilleure amie. C'était seulement à mon retour que j'avais pu constater ça "Mais je compte m'en occuper, du moins si j'y arrive"
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Elena A. Gilbert

avatar
- I'm a Human -


☇ Messages : 1615
☇ Localisation : Dans ton coeur

MessageSujet: Re: [flashback] Hello you /Elena Dim 26 Fév - 14:49



Elena & Damon.

I won't let these little things slip out of my mouth
But if I do
It's you
Oh, it's you they add up to
I'm in love with you
And all these little things
✣✣✣


Elena avait à son réveil la plus douce et à la fois plus étrange des sensations. C’était comme si aujourd’hui, à nouveau humaine, et après ce long sommeil, elle renaissait de ses cendres pour débuter une nouvelle vie. Une nouvelle aventure, qui elle l’espérait serait tout aussi palpitante que la première, mais moins semée d’embûches. Elle avait perdu tellement d’êtres chers, qu’elle pensait vivement en avoir eu pour son compte, et qu’il était désormais tant que la roue tourne. Elle en avait fini de se laisser façonner par les épreuves que le destin mettait en travers de sa route, et au côté de son beau brun, elle comptait bien prendre le taureau par les cornes, pour commencer à vivre la vie, qu’elle souhaitait et non qu’on lui imposait. Pleine de bonnes volontés, elle mettrait sûrement à demain ou la semaine prochaine, tout ce qu’elle avait à entreprendre pour parvenir à ses fins, car après trois ans de vide, de manque, d’état de semi-inconscience, elle ne voulait que retrouver les bras de son bien-aimé, qui faisait battre anormalement son cœur, depuis le tout premier regard qu’ils avaient échangés. C’était égoïste, mais juste une fois dans sa vie, elle ne voulait penser qu’à eux, qu’à lui. Car elle en était persuadée, le cours des choses finirait bien vite par les rattraper et leur rappeler les dures réalités de leur existence. Arriverait-elle un instant à mettre ses inquiétudes à l’égard de sa meilleure amie entre parenthèses ? Elle allait essayer.

Entre eux, le ton était à l’humour, aux petites piques tendres et provocantes qui les caractérisaient si bien. Au fond, ils n’avouaient que leur besoin de se retrouver, d’être ensemble après tout ce temps passé loin l’un de l’autre. Faisant mine d’être choquée par ses paroles, elle ouvrit grand les yeux, et tenta de ne pas rire à gorge déployée : « Au mon pauvre, tu ne sais décidément pas dans quoi tu es en train de t’embarquer… Je te rappelle que tu vas devoir me supporter, encore au moins pendant soixante-dix ans ? Les Gilbert, sont connus pour être des durs à cuire. Peut-être qu’une semaine te suffira » Elle lui fit un immense sourire avant de reprendre « Puis j’ai tellement de choses à faire, à commencer par finir cette année de médecine, tenir bon pendant l’internat… revoir mes amis, mais surtout… t’embrasser et t’aimer ardemment quelques nuits/journées à passer au lit si tu es chanceux ! » Bon d’accord, se serait certainement une de ses activités premières dans les jours à venir, mais bon, le lui dire serait le rendre encore trop sûr de lui. Surtout que ses baisers langoureux et passionnés qu’ils partageaient le démontraient sûrement déjà assez. Seulement, avant toute chose, elle s’assura qua sa meilleure amie était en sécurité et toujours de ce monde, avouant à l’ainé des Salvatore, combien elle était fière d’eux, même si elle ignorait tous des conditions de son réveil. Que ferait-elle sans eux ? Bizarrement, elle n’était pas plus surprise que ça, qu’ils aient cherché un moyen pour la réveiller. Le contraire aurait même été étonnant, bien qu’elle leur ait précisément demandé de vivre leurs vies sans elle, pour ne pas qu’ils aient à risquer la leur. Comme pour le gratifier de son travail, et reprendre le cours de ce rapprochement qu’ils étaient en train de vivre avant qu’elle n’interrompe tout pour parler de Bonnie, la belle brune fondit sur son cou, pour le couvrir de baisers plus délicats les uns que les autres. Un sourire, et ses lèvres retrouvaient les siennes, pour s’y perdre une énième fois avec tendresse. Quoi qu’il puisse se passer, tout était parfait et plus simple près de magnifique brun, qui lui servait de petit-ami. Un sourire sur les lèvres, ses billes noisette dans l’océan de son regard, elle acquiesça quand Damon tenta de deviner qui venait de les interrompre par un appel. « Bon-Bon, ou mon frère…. Je mets quand même un billet sur notre witch. » Elena profita qu’il se redresse pour prendre son téléphone, pour l’observer silencieuse, quand soudain les traits de son visage changèrent du tout au tout. Plus de sourire. Non, quelque chose le tracassait. De quoi diable pouvait-il s’agir. ? Quelque chose était-il arrivé à l’un de leurs proches ? Le sondant du regard, elle entrouvrit les lèvres pour s’enquérir, mais il l’a pris de cours, lançant immédiatement le sujet répondant à sa question. "C'est à propos de Stefan il est… Il a éteint son humanité, ça commence à faire un bout de temps " Non.. Elle devait mal entendre…. Ça ne pouvait pas être possible ! Pas à nouveau ! Pas Stefan le Reaper ! Gagnée par l’incompréhension, elle laissa sans un mot, son visage allait de droit à gauche pour nier tout ce qu’il était en train de lui dire. « Comment c’est possible…. ? Que s’est-il diable passé, pour qu’il éteigne son humanité…. ? Damon, tu ne peux pas y arriver à bout à toi tout seul… Nous devons faire quelque chose… En as-tu parlé à Lily ? Où est-il maintenant… » Elle maqua une pause, et regard le téléphone. « Je sais bien que c’est ni le jour ni le moment…mais tu dois décrocher… Nous devons agir et vite….Avant qu’il ne soit trop tard… » Adieu le repos, et les câlins, leur programme allait être très chargé, et bien qu’elle soit humaine, elle voulait aider.





You're my soulmate


I can't stop loving you

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [flashback] Hello you /Elena

Revenir en haut Aller en bas

[flashback] Hello you /Elena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» Agréable compagnie [ Elena ]
» L'Atelier d'Elena
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - Flood & Co - :: Les archives :: Les rps finis & Abandonnés-