AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Survivre, ensemble. [Jersey & Alex]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Survivre, ensemble. [Jersey & Alex] Sam 25 Mar - 16:37




Survivre ensemble

Aujourd’hui, encore une fois, Jersey et moi allons faire équipe. Nous quittons le QG des chasseurs pour nous retrouver dans un lieu pour le moins pas très rassurant : la forêt de la ville, un endroit ou se trouve bon nombre de loups et de vampires. Cela tombe bien, car cette nuit, j’ai envie de chasser, de traquer, et de tuer encore un peu de cet espèce. Une espèce qui a fait de moi ce que je suis aujourd’hui, malgré moi. C’est bizarre, car comme un rituel, a chaque fois que je prends la moto pour allait chasser du suceur de sang, je repense à cette journée de bonheur que je passais avec Lily. Je ne l’oublie pas, c’est grâce à elle que je suis encore debout. C’est pour elle que je me bât, que je défend ma ville. Avec le temps, la haine envers les créatures surnaturelles ne s’estompe pas. J’aurais cru, et pourtant non. Pire même, je prend de plus en plus de plaisir à voir ces bêtes mourir. Est-ce normal ? Je n’ai aucune réponse. Cela dit, en parallèle avec ce sentiment, je dois bien avouer qu’être en compagnie de ma partenaire me fait du bien, beaucoup de bien. Pourquoi ? Parce qu’elle me tempère, et ça malgré son lourd passé. Nous nous ressemblons vraiment beaucoup, mais je sais également qu’un poids l’empêche d’avancer correctement. Je compte bien lui enlever ce poids là qui la ronge de l’intérieur. Je suis bien placé pour le dire, car à ce niveau là, je crois être servi. Alors que nous arrivons à destination, nous prenons notre équipement et laissons les véhicules à l’entrée d’un bois. Je fais en sorte que ces derniers ne soient que très peu visibles. Arc à la main, flèche anti-vampirique dans le dos prête à être sortie, couteaux à la hanche ainsi que plusieurs petites armes dissimulées ici et là. Sait-on jamais, dans un combat ou une situation, tout est bon pour survivre. Je lance un regard vers Jersey qui a fait de même, nous avançons alors prudemment dans cette forêt suivant le petit chemin. Nous savons qu’ici, tout peut arriver, et je suis plutôt content de pouvoir compter sur Jersey à mes côtés. Elle m’a déjà sauvé la vie une fois, alors que nous nous connaissions que très peu. C’est un bon élément. Dans ces moments-là, il faut avoir pleinement confiance en son partenaire. Depuis ce jour-là, je lui ai fait la promesse d’être toujours là pour elle, quoiqu’il se passe, quoiqu’il arrive. Je suis redevable envers elle. Il est vrai que j’aurais préféré peut-être pouvoir partager un bon restaurant avec elle et apprendre à la connaître en dehors de ses nuits de chasse, mais nous avons un emploi du temps si difficile qu’il m’est impossible de faire cette sortie. Malheur à moi, cela me tuera à petit feu un jour, mais quand nous défendons une cause juste comme nous le faisons, chaque jour compte. Je jette un œil derrière moi, vers Jersey : « Tout va bien ? » lui demandai-je tout en pénétrant dans cette forêt. J’ai prit l’initiative d’être devant, car je connais mieux ces bois qu’elle. Et puis, je veux être le premier à riposter au cas ou, si jamais une attaque est lancée. C’est moi qui l’entraîne au centre parfois, et même si elle s’améliore de jour en jour, je reste la meilleure personne pour occuper ce poste de sentinelle. Soudain, mon sixième sens me fait sentir qu’il y a du mouvement plus loin. Immédiatement, je fais signe à Jersey de faire attention, et avec un geste de la main, on se met en formation. Dos à dos, nos regards passent en revue cette forêt danse. Flèche prête à être décochée, je fini par constater qu’un vampire est entrain de se nourrir d’un groupe de trois jeunes. Sûrement des campeurs, ou des vacanciers. Je soupire légèrement puis tourne la tête vers ma partenaire : « Celui-là est pour toi. » dis-je avant de rester sur mes gardes, au cas ou. Je vois alors Jersey qui avance vers sa cible, une cible que j’ai marqué dans mon viseur. La nuit porte ses fruits on dirait, pourvu que ça continue de la meilleure des façons.


Revenir en haut Aller en bas
Jersey C-R. Calloway

avatar
- I'm a Hunter -


☇ Messages : 98

MessageSujet: Re: Survivre, ensemble. [Jersey & Alex] Lun 27 Mar - 16:41

We will survive.

Plus le temps passait, et plus Jersey avait l’étrange et amère sensation, que ce qui ne devait être qu’une occupation d’un temps, s’avérait être une vie parallèle qu’elle menait et qui empiétait de plus en plus sur la vie normale qu’elle tentait de vivre, loin du surnaturel. Chasser n’avait jamais été une seconde nature pour elle. Ni même une partie de plaisir. Non, elle avait dû apprendre à se faire ses marques dans ce monde obscur, à lutter contre les terribles créatures qu’elle combattait, pour ne pas mourir. Pourtant aujourd’hui, elle sentait que cette nouvelle partie prenait de plus en plus d’ampleur, cette nouvelle facette lui collait à la peau, comme si depuis toujours c’était sa destinée, et qu’elle ne pouvait plus y échapper. Un sort cruel. Terrible. Tuer n’était jamais simple et laisser en elle une trace indélébile, tandis qu’elle se perdait toujours plus dans cette lutte qui était devenue la sienne, en un battement de cils. Si une part d’elle aimerait tout abandonner, c’était malheureusement hors de question. Elle devait protéger les humains innocents de ces buveurs de sang sans pitié qui faisaient rage dans la noirceur de la nuit, en la mémoire de sa sœur, et du reste de sa famille disparue par leur faute. Douce vengeance mêlée à l’héroïsme. Heureusement, pour vaincre ce fléau, elle pouvait compter sur le soutien d’un chasseur encore plus expérimenté qu’elle, et qui commençait à se faire doucement mais sûrement une place dans sa vie : Alexander. Un beau blond, au fort caractère, qu’elle sauva un soir où sa chasse tournait au désastre. Sa vie pour la sienne, voilà ce qu’elle était prête à donner, alors qu’il n’était qu’encore qu’un inconnu à ses yeux et avec qui elle partage tellement désormais. Au fond, ils étaient un peu similaires tous les deux. Dans leur quête du bonheur, ils s’étaient vu arrachés les êtres les plus chers à leurs yeux, et n’avaient su prendre un chemin différent de celui de la vengeance. Mais ce qui était le plus troublant, c’était de voir ô combien il était facile pour eux, de se comprendre en un regard. Comme si, ils lisaient en l’autre comme dans un livre ouvert. Unis dans le seul but : protéger les habitants de cette bourgade.

Et en cette nuit où la lune à son apogée était presque pleine, s’enfonçant dans la forêt armes à la main, et cachées un peu partout sur eux, ils étaient fin prêts pour leur chasse du jour. Plus rien n’existait autour d’eux. Seul ce besoin viscéral de venir en aide aux malheureux, et se débarrasser de la vermine tiraillait leurs entrailles sous ce silence de plomb. Toujours prête pour se défouler un peu, et rassurée de le savoir surveillant ses arrières, l’adrénaline commença à couler dans ses veines, tandis qu’il se tournait vers elle pour lui offrir un regard accompagné de quelques mots murmurés. Un sourire et acquiesçant, elle soupira d’une voix pleine de certitude : « Très bien Alex… et ne t’en fais pas pour moi… tu sais que je suis une grande fille. » Après tout, ce n’était pas son premier combat, et loin d’être son dernier, alors elle pouvait dire qu’elle était un peu habituée. Au bout de quelques minutes à parcourir les sentiers battus sur leurs gardes, les deux acolytes furent surpris de tomber sur ce qui semblait être un cas. Immédiatement, ils se placèrent de manière à avoir une vue à 360°, hors de question pour eux de tomber dans une embuscade, et son gun à la main, une seringue de verveine jamais loin, elle avança à pas feutré pour ne pas éveiller les soupçons. Faisant preuve d’un calme immuable, elle accepta l’offre d’Alex, lui faisant signe qu’elle allait contourner le vampire pour se retrouver dans son dos à quelques mètres de lui, laissant ainsi le temps à son interlocuteur de sauver les jeunes, à son signal. Sans plus attendre, aussi agile et rapide qu’une biche, elle courut dans la direction désignée, veillant à ne pas faire de bruit, évitant les brindilles, slalomant entre les arbres comme si la nature n’avait aucun secret pour elle. Décidément la discrétion, elle connaissait. Un regard à Alex, et voilà que le jeu commençait et qu’elle sifflait le vampire pour lui lancer provocante. «Oh le vampire. T’en as pas marre de t’en prendre à plus faibles que toi. Viens donc jouer contre un adversaire de taille.» Adieu la raison, bienvenue chasseuse. Elle venait de réveiller la bête et alors qu’il se retournait pour s’avancer vers elle, elle lui accorda un immense sourire et il ne fit que quelques pas, avant qu’une de ses balles trempées dans de la verveine ne perfore la chaire de sa cuisse pour se loger dans son muscle et le ralentir. « Ne me dis quand même pas que tu n’as que ça dans le ventre ! » tenta t-elle pour donner le signal à Alex d’intervenir, alors que le monstre réduisait la distance pour un corps à corps. Elle esquiva un coup, le prenant sur ses gardes, elle lui en asséna un, quand par surprise il attrapa son cou pour l’amener à vitesse vampirique contre un arbre, où il lui enserra la nuque avec brutalité. Mais qu’il n’imagine pas qu’elle se laisserait faire, elle avait plus d’un tour dans son sac.

© belzébuth


I'll protect you


I can't stop fighting

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Survivre, ensemble. [Jersey & Alex] Jeu 30 Mar - 15:41




Survivre ensemble

Au contraire de Jersey, j’avais fais de ma chasse nocturne une seconde nature, voir même pire : une obsession. Une vie presque aussi palpitante et dangereuse que celle de chirurgien. D’ailleurs, j’avais parfois été obligé de ne pas allait au boulot parce que j’étais blessé et mal en point à cause de la nuit passée. Ce qui m’étonnait, c’était que Jersey me suivait dans cette obsession. La seule chose que je n’avais pas encore compris, c’était le fait que pour elle, c’était une douce torture alors que pour moi, je prenais de plus en plus de plaisir à faire du mal, à me venger pour mieux faire régner l’ordre, la loi. Cependant, le fait qu’elle soit à mes côtés me faisait du bien, et si elle gardait un œil sur moi, j’avais un œil sur elle, j’aimais ça. Il est vrai que la peur n’existe plus chez moi. Peut-être est-ce de l’inconscience, mais peu importe, car je restai tout de même très vigilant. C’était assez étonnant comme sensation, car si Jersey était une grande fille comme elle le dit si bien, je savais ô combien elle pouvait être sensible et finalement très fragile. Un doux contraste qui pouvait rendre notre relation très particulière. Malgré le fait que je me retrouvai en elle, je ne savais pas comment agir avec elle parfois, alors je faisais au mieux pour être présent pour elle, là était l’essentiel. « Oui, et tu sais bien que je veille sur toi. » dis-je tout en lui jetant un œil. La chasse se poursuit, et nous arrivons alors sur la scène du crime. Très vite, on peut se comprendre et mettre notre stratégie en place. Avec le temps, nous avons appris à perfectionner cette technique pour la rendre plus efficace. Parfois, il faut savoir faire preuve d’intelligence dans des moments comme cela. L’agilité et la rapidité pour Jersey, la force et la précision pour moi, c’était ça notre duo magique. Alors que ma coéquipière fait son job d’un côté, je fais le mien de l’autre. Je me demande juste s’il n’est pas trop tard, car le vampire en face de nous semble déjà avoir mordu ses victimes. Une flèche vampirique armé dans mon arc, je détends cette dernière quand j’entends Jersey le provoquer. Je souris intérieurement en me disant qu’elle aime ça, le danger. Est-ce pour elle essentiel à une chasse, de voir le visage du vampire qu’elle va tuer, ou est-ce ce sentiment permanent d’être reconnue en tant que chasseuse autour de nous. Je ne sais pas, la seule chose que je sais, c’est que la vampire mord à l’hameçon. Jersey commença le combat contre la créature avant que j’aille voir et secourir les victimes. Malheureusement, elles étaient mortes. Je relève alors la tête avant d’apercevoir Jersey en difficulté. Avec mon arc, dans l’obscurité, je ne pouvais pas tirer dans la tête du vampire, c’est pourquoi je venais de lui tirer une flèche dans le ventre. Pendant ce temps-là, ma coéquipière fera le travail. J’avance alors vers eux tout en constatant quelque chose de plus… inquiétant. Après avoir réussi à tuer le vampire, Jersey revient doucement vers moi. Je lui fais alors un signe pour qu’elle stoppe ses mouvements. « Si tu veux mon humble avis, il n’était pas seul à faire ça, vois-tu. » dis-je avant de bander mon arc à nouveau. Du bois qui craque, des bruits de mouvements haute vitesse, je sais reconnaître ça : ils ne sont pas loin. Je lance un regard vers Jersey puis lui fait comprendre d’être plus que vigilante, car si nous étions les chasseurs, là nous nous retrouvons chasser. En très peu de temps, je regarde les alentours, car je sais ô combien le terrain ou nous évoluons peut-être important dans des moments comme ça. Et si nous nous étions jeté dans la gueule du loup ? Peu importe, nous en sommes là, et nous allons devoir faire face. L’attaque arrive du côté sud, sur ma droite. Non, fausse alerte, le vampire n’est plus là. Derrière moi, non plus. Je me retourne et fait en sorte de toujours garder mon arc prés bondir. Puis, je constate que les vampires sont joueurs. Au nombre de quatre, ils forment en cercle comme pour prendre le temps de voir leur victime. Je regarde Jersey, puis lui fait comprendre que nous devons attaquer en premier malgré notre position inférieure. Une flèche arrive directement dans la tête de l’un des vampires. « Oops. Votre copain doit avoir une vilaine migraine. » dis-je avant d’armer mon arc une nouvelle fois, mais cette fois-ci, l’un des vampires est plus rapide que moi et il me plaque contre un arbre, je lui donne un coup de poing, il reçoit, encaisse, puis tente de me mordre. Heureusement pour moi, j’esquive le coup et parvient à lui balancer un coup de pied circulaire. J’arme mon arc, mais un second vient me donnait un coup, le faisant tomber au sol. Je suis désarmé, et j’ai la nette impression qu’ils veulent jouer avec moi. Il va y avoir du sport, et surtout des échanges de coups à gogo.


Revenir en haut Aller en bas
Jersey C-R. Calloway

avatar
- I'm a Hunter -


☇ Messages : 98

MessageSujet: Re: Survivre, ensemble. [Jersey & Alex] Lun 3 Avr - 13:02

We will survive.

Plus les jours passaient, se ressemblaient, dans ces chasses sans fin, et plus Jersey avait la sensation, qu’elle se perdait dans ce tourbillon de folie meurtrière, où si d’un côté, elle aidait de pauvres victimes, de l’autre, elle voyait son cœur entachait d’une noirceur de plus en plus puissante. Il lui arrivait d’ailleurs parfois, dès que le jour était levé et qu’elle enfilait sa veste de journaliste, de se demander si elle avait fait les bons choix, en partant à la quête de vengeance et d’héroïsme. Adieu l’innocence que la vie offrait, elle affrontait chaque fois le plus terrible des spectacles : la mort. Elle le savait, elle risquait sa peau pour des inconnus, et avec une telle routine, elle ne pouvait espérer avoir un jour une vie normale. S’attacher, fonder une famille, voilà très certainement son plus grand rêve, mais comment le pourrait-elle en sachant pertinemment dans quel monde, elle élèverait ses enfants. Une vie où les monstres sont à chaque coin de rue… Non s’attacher, aimer, c’était égoïste, car inconsciemment, elle finirait par mettre ses proches en danger, une nouvelle fois. Et elle le savait au plus profond d’elle, elle ne pouvait perdre à nouveau quelqu’un. Jamais, elle ne serait capable de surmonter cette perte. Mais le pire dans tout cela, c’était qu’elle –même avait du mal à vivre avec sa condition de chasseuse. Et si au fond, elle n’était qu’une criminelle ne valant pas mieux que tous ses vampires. Bon d’accord, elle ne s’en prenait qu’à ceux se nourrissant à la source et prêts à tuer, laissant vivre ceux ayant choisi de ne pas faire du mal autour d’eux….mais qui sait, peut-être qu’un jour, elle ne chercherait pas à faire la part des choses. Oui, c’était décidément cette peur de tout mélanger, de dépasser la limite qu’elle s’était fixée, qui la faisait douter sur qui elle était vraiment. Pas le temps d’y penser plus de quelques secondes, qu’elle s’enfonçait dans la forêt, avec Alexander toujours sur ses gardes et là pour veiller sur elle. Lui souriant, elle murmura : « Je sais Alex, je te couvre aussi ! » . C’était toujours ainsi entre eux, toujours là pour veiller sur l’autre.

Et déjà en action avec ce vampire qu’elle tentait d’affaiblir pour un combat plus fair play, séparés par tactique, Jersey pouvait dès lors sentir le regard de son allié, sur elle, prêt à agir au moindre signe de faiblesse de la belle. Il était son back-up. Et bien qu’elle fasse la femme forte et sache se débrouiller pas mal au combat, il arrivait parfois qu’un coup de main ne soit pas de trop. Provocante, agile, son cœur battait à tout rompre, alors qu’elle commençait à sentir le danger. La douleur des coups, le souffle coupé, elle se défit de son emprise, par une clé de bras, et elle se saisit sa seringue pour injecter dans son sang un peu de veine de Vénus. Un cri de haine. Et dans la rage il la couvrit de coup, jusqu’à la balancer au sol, juste au-dessus d’elle, pour la ruer à nouveau de frappes, quand dans un battement de cils, le chasseur la délivra, une flèche en plein le ventre de son agresseur. Profitant de sa surprise, elle attrapa dans sa botte, un pieu qu’elle planta droit dans son cœur, avant qu’il ne se fossilise et que le corps inerte du vampire ne tombe sur sa droite. Elle ferma les yeux, reprit son souffle et se releva, récupérant dans un geste vif, son arme à feu, avant de retrouver son compère. A son signal, elle se stoppa net, et ne fit plus un bruit. Dans ce silence pesant, où seules leurs respirations étaient perceptibles, ils entendirent bien vite des pas de courses, des branches craqueler sous le poids de leurs déplacements. Ils étaient nombreux, et la nature essayait d’en prévenir les humains. « C’est un guet-apens, et nous y sommes allés, têtes baissées…Nous sommes les proies…Fais attention à toi, et ne leur rendons pas la tâche facile » Un sourire sur les lèvres, elle savait ô combien c’était risqué, et pourtant elle avait hâte de jouer, persuadée, qu’ils pourraient en venir à bout. Ils étaient peut-être moins nombreux, mais sûrement plus déterminés.

Sur ses gardes, armes pointées devant elle, Jersey fit un tour à 360° sur elle-même, observant la troupe qui prenait place pour les encercler. Ok, il fallait qu’elle garde son sang-froid quoi qu’il arrive. Tout en elle respirait l’assurance, le défi, et comme pour le prouver, elle accorda un hochement de tête plein de challenge à un de leurs assaillants. Ce fut alors au tour d’Alexander de jouer la provocation, éliminant un des vampires. Plus que trois ! Pas le temps dire ouf, que tous se mirent à courir dans leur direction. Bien sur ses appuis, la belle, se baissa afin d’éviter un pain. Le doigt sur la gâchette, un coup de feu précis en plein cœur, et en voilà un de moins. Elle porta donc son attention sur celui face à Alexander au sol, et courut pour sauter dans son dos et lui tordre vivement la nuque. Mais de par sa force et un mouvement vif, il l’envoya valser. Tel un chat, elle retomba sur ses pattes, une main au sol, elle se releva et le toisa du regard. « Tu t’attendais à quoi ? Que je me foule une cheville ? Come on ! » . Son flingue ayant atterri loin d’elles, elle ne pouvait compter que sur deux pieux, un caché dans le creux de ses reins, le dernier dans sa botte, mais avant un peu de combat à mains nues, juste le temps de laisser Alex reprendre l’avantage sur son adversaire. C’était épuisant. Heureusement qu’elle tenait tout de même un peu la forme.


© belzébuth


I'll protect you


I can't stop fighting

Revenir en haut Aller en bas

Survivre, ensemble. [Jersey & Alex]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Je t'aime à en décrocher la lune - Jersey & Alex
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» Aprés Michaelle Jean à Ottawa voila Carl-Alex Ridoré à Friboug
» Hogan critique The Rock! Star Jersey Shore dans le ring ++
» Alex Larsen, nouvo minis Lasante fè bèl figi devan OAS.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - Flood & Co - :: Les archives :: Les rps finis & Abandonnés-