AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Like an obsession feat. Katherine Pierce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Like an obsession feat. Katherine Pierce Dim 15 Mai - 1:08

Like an obsession.

feat. James && Katherine




Tu marches dans les rues de Mystic Falls. Cela fait plusieurs jours que tu ne t'es pas nourrit et tu ne sais pas si tu pourrais encore tenir longtemps. C'est ainsi depuis longtemps, tu ne comptes plus. Longtemps que tu attends le seuil de ta limite pour te nourrir. Toi, James, tu n'aimes pas utiliser les faibles pour faire ta force. Tu sais comme tu peux aimer faire le mal, et cette part de toi te révulse. Te révulse au point où tu t'infliges cette torture qu'est d'attendre de mourir de faim pour chercher la source. Car oui, tu ne supporte pas ce sang entouré de plastique. Ce n'est pas naturel. Bien que de penser cela revient à penser qu'être vampire relève du naturel. Cela fait des siècles que tu sais ce que tu es : un monstre. Mais tu as apprit à vivre avec et cela ne pose plus de vrai problème. Tu sais comment apprécier le sang, ce nectar si précieux qui te permet de vivre comme le commun des mortels. Tu as également cette bague, portant une pierre si peu connu de tous, d'un bleu roi divin. La Lapis Lazuli est connu pour ses vertus, apportant bonne hurmeur et confiance en soi. Mais pour les êtres de ta race, elle est aussi symbole vital. Grâce à elle, tu peux marcher au soleil, profitant de ses rayons chauffants et de sa lumière si réconfortante. Est-elle plus réconfortante que la lumière d'opale ? Ce n'était pas pareil.. La nuit a cet aspect mystérieux, mauvais et parfois même, érotique. Tu aimes la nuit. Tu aimes le calme. Tu vis de cela.. parcourir l'histoire fut semer d'embûche et aujourd'hui tu connais la vrai valeur du silence et son poids.

Tu es dans là, dans la nuit, cherchant à te repentir de ta soif, pour redevenir l'homme que tu montres chaque jours. Distant, mais droit, un homme qui semble froid aux premiers abords. Mais là, si quelqu'un t'aborde, tu ne feras qu'une boucher de lui. Nul besoin d'attendre quand tu trouves un homme accroché à son cellulaire à la sortie d'un film. Tu le suis, alors qu'il avance dans une ruelle et quelques tours de regard suffisent à le faire tien. Tu te nourris, et le laisse partir, perdu et amnésique des dernières minutes. Puis ces lieux, ce virage, ces ruelles, te rappellent aussitôt cette femme. Tu l'as déteste, elle représente la femme que tu ne peux aimer, ni désirer. Mais tu ne cesses d'avoir son visage en tête, elle t'obsède et son nom apparaît dans tes rêves les plus sordides. La voir brûler, souffrir et hurler de douleur te procrure autant de plaisir que si tu l'embrassais.. et comme tu peux scruter ses lèvres autant que son corps. Comme tu peux aimer la frapper, l'a briser en mille morceau autant que tu rêves de goûtter chaque centimètre de sa peau si fine. Cette femme, que toi, James désire tant.. n'est autre que Katherine Pierce.

Et alors que ton esprit vagabonde dans de sombre dessein à son encontre, te voilà encore une fois, comme poussé par le destin, dans cette même rue où tu l'as rencontré. Tu regardes la ruelle, tu t'y avances, sans prudence. Tout d'un coup, un bruit se fait entendre derrière toi, et alors qu'un sourire apparaît dans la commissure de tes lèvres, tu te retournes à vitesse vampirique pour saisir cette femme qui vient d'apparaître dans ton dos. Cette même femme à qui tu penses depuis plusieurs minutes : « Pierce. Quelle surprise.. » dis-tu avec un air machiavélique. Tu l'as regarde, tout en tenant fermement sa gorge en l'ayant plaqué contre le mur de pierre humide et glaciale. Ton regard s'attarde sur son visage, ses lèvres, pour revenir sur ses prunelles rivés sur les tiennes : « Je t'ai manqué ? » elle dis cette phrase, toujours, et voilà que tu lui voles, l'a nargant et alors que tu l'as en face de toi, tu ne sais si l'envie de l'a poignarder est plus forte que l'envie de presser tes lèvres contre celle de cette vampire, plus âgés et plus forte que toi.. mais pourtant semblant cacher nombres de failles.
made by guerlain for bazzart


HORS RP - je test ce style d'écriture, pas sûr que je le garde au fil du rp (a)


Dernière édition par James C. Fitzgerald le Mar 17 Mai - 11:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Like an obsession feat. Katherine Pierce Dim 15 Mai - 1:30

Le pas léger, Katherine s'enfonce dans la belle ville, dans la ville la plus empoisonnée qu'elle n'a jamais fréquenté. Même Chicago n'est pas aussi polluée par les nombreuses créatures surnaturelles qui peuplent le monde actuel. Elle aime bien avoir la paix, Katerina. Elle aime les longues marches seule, sur la plage, et un bon dîner ensuite. Mais les balades tranquille sont terminées. Elle complote, elle tente de trouver un plan infaillible, lequel les frères n'auront jamais vu venir, et leur précieuse petite Elena leur sera enlevée. De nouveau humaine, Katherine aimerait bien offrir ce cadeau à Klaus en signe de bonne foi, mais il ne vaut mieux pas. L'hybride est trop dangereux, trop imprévisible et elle sait très bien qu'une simple morsure ou un simple geste peut mener à sa mort. Toutefois, elle joue avec ce feu dangereux, celui de faire équipe avec le démon pour son propre bien. La survivante n'a pas encore envie de périr ; non, elle compte bien être dans les parages de longues années durant, encore.
La brune avance, ses hauts talons claquant sur le sol. Toute de noir vêtue, sauf son débardeur qui est rouge, elle se fond dans la nuit et s'éclipse du regard des autres. Elle est trop connue, ici, et ça commence à être dangereux. On l'a prise pour Elena il y a quelques heures, déjà, et heureusement, la pauvre victime n'avait pas de veine de vénus dans ses veines. Elle l'a dévorée, suçant toute goutte de sang dans son système ; la pauvre n'a pas survécu. Pour plus de plaisir, la vampire est même allée jusqu'à laisser le corps là. Elle est insouciante, mais elle s'en contre fout.

Ses pensées se dirigent soudainement vers cet homme qui la hante depuis quelques temps. Si Katerina n'aime plus personne autre qu'elle-même depuis trop longtemps déjà, ce vampire-pirate est toujours présent dans son esprit, en tout temps. Elle tente de le retirer, de boire de plus en plus de sang pour se persuader que ce n'est qu'une illusion pour oublier Elijah ; bon sang, son esprit ne lui joue pas de tours. Elle se sent attirée vers lui, mais d'autant qu'elle aimerait le voir en bouillie devant elle, démembré et offert aux bâtards d'à côté pour petit-déjeuner. La centenaire soupire et continue sa marche dans le calme, jusqu'à être violemment attrapée. Fitzgerald. Il lui demande même s'il lui a manqué. Elle roule les yeux et renverse la position, le jetant par terre avec violence. « Ne t'avise plus d'ainsi me surprendre, Pirate. » Elle crache, le serpent envenimé par le désir et la haine. « Pour ta gouverne, je me divertis très bien sans toi. » Pour prouver ses paroles, rapidement, elle se met en chasse. Subtilement, elle arrache un beau brun qui passe par là, par la ruelle sombre - mauvais choix, gamin. Elle plante ses crocs dans sa chair tendre, sans même prendre la peine de l'hypnotiser. L'insatiable vampire continue de se nourrir, sans adresser un regard de plus au pirate. Sinon, elle aurait envie de partager ce dîner avec lui, et elle n'en veut rien.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Like an obsession feat. Katherine Pierce Jeu 26 Mai - 4:58

Like an obsession.

feat. James && Katherine




Tu regardes cette femme, cette femme qui te donne tant envie de meurtre. La voir souffrir te procure plaisir et satisfaction et elle fait ressortir en toi ce qu'autrefois tu détestais le plus.. Mais c'est si bon dans un sens, c'est si facile et cette pente est glissante. Tu ne devrais pas te coller à cette femme, elle est dangereuse mais elle t'attire, irrévocablement et sans que tu ne t'en rendes compte. Katherine Pierce, cette vampire plus âgées que toi est une guerrière.. cela se sent dans son aura, mais aussi une vicieuse et une lâche. Mais elle sent la survit à plein nez et dans un sens, elle semble ressembler à Eala, dans sa façon d'être, tout en étant son parfait opposé. Est-ce cela qui t'attire donc chez elle ? Cette façon qu'elle a d'être si belle, si envoûtante et si dangereuse tout en ressemblant à la femme qui t'a forgé. Non... il y a autre chose. C'est comme si votre ADN a été conçus pour être de façon incontrôlable attiré l'un à l'autre si bien que votre haine vous procure d'autant plus de désir. Comment faire la différence en le bien et le mal, entre le désir et la haine. Il n'y en a pas. Les deux cohabitent parfaitement et son bonnes amies. Tu la regarde, juste au dessus de toi, en la tenant par le cou. La pression de ta main valide est suffisante pour lui faire mal. Ta voix perce le silence de la nuit et la lumière éclair qu'une partie de vos visage respectif, donnant à la situation un air plus macabre et sordide. Tu sais parfaitement qu'elle ne se laissera pas faire. Si bien que tu n'es pas surpris de la voir répliquer. Te voilà maintenant, à taire, grimaçant en prenant le sol de plein fouet dans le dos alors qu'elle plaque contre celui-ci, le regard de braise lui donnant cet air parfaitement malveillant. Cet air qui lui donne ce charme envoûtant qui anime en toi ce désir qui te fait la détester encore plus que de possible : « Ne t'avise plus d'ainsi me surprendre, Pirate. » te dit-elle alors. Elle sait qui tu es, du moins ce que tu as bien voulu lui dire. Car lui raconter ta vie ne fait pas partie de tes plans. Connaître ta vie serait connaître tes faiblesses et connaître tes faiblesses serait trouver un moyen de pression. Ce que tu ne souhaites pas... Non car il n'est rien de pire pour un Pirate que d'être affaiblit par une femme. Bien que tu tiens la gente féminine en respect, cela ne fait pas de toi un homme quelque peu macho par moment. Tu es un gentleman, mais une femme est une femme.. et dans le temps, chacun avait sa place.

La voilà qui se redresse, le regardant de haut d'un air hautain comme toujours, son ton se voulant taquin, las et se moquant de tout « Pour ta gouverne, je me divertis très bien sans toi. » cet air ingrat a le don de t'irrité et tu voudrais lui arracher la langue de tant d'orgueil et de fierté pour une si frêle femme. Frêle et pourtant si mauvaise, si perverse. La voilà qui attrape un jeune homme, un proie facile, et sans prendre le temps de rien, qui se repaît de son sang délicieux. Tu te redresses, te mettant sur tes jambes et regarde la scène. Dieux comme l'envie d'elle te submerge alors qu'elle est sublime, la bouche pleine de sang et en pleine action.. la douleur se lit dans le regard de sa victime qui se vide peu à peu de vie. Tu sens ton corps frissonner et pourtant, tu l'as déteste. Ho que oui tu l'as détestes vraiment. Le corps sans vie de l'humain tombe au sol et vos regard se croise. Elle est si belle, si sexy. Ton regard est froid, distant mais quoique désireux et la même lueur se lit dans son regard. Ton envie de lui arracher les entrailles se confond à ton envie de lui arracher ses vêtements. Un instant de silence, le vent souffle et vient ternir ce tableau silencieux. Tu attends, tu ne sais quoi. Mais tu attends et tu avances de quelques pas : « Tu ne manques pas de classe, comme toujours Pierce » tu arrives à sa hauteur, le bruit de tes pas résonnant dans la ruelle sombre et tu te stoppes juste là. Ton main se lève, venant se poser sur la joue de la belle. Ton pouce glisse sur ses lèvres teintés de sang et tu regards celles-ci.. comme l'envie de venir la cueillir te submerge. C'est si fort que cela en devient presque irritant. Tu apportes ton pouce à tes lèvres, goûtant le précieux nectar et tu dis alors : « Si tu te divertis si bien sans moi Pierce. Pourquoi es-tu encore ici à me faire face. Et pourquoi te trouves-tu dans CETTE ruelle... » tu t'approches d'elle encore un peu. Vous êtes proche et l'envie de la frapper est bien là.. mais une autre envie est également bien présente. L'odeur du sang se sent dans son souffle. Ton regard se ballade sur son visage, l'air dur, l'air mauvais et perfide : « Pierce. Si tu savais comme te torturer me ravirait.. » tu souris en coin un doigt venant relever son menton, vos visages si proche l'un de l'autre
made by guerlain for bazzart

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Like an obsession feat. Katherine Pierce

Revenir en haut Aller en bas

Like an obsession feat. Katherine Pierce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Like an obsession feat. Katherine Pierce
» Katherine Pierce
» Des retrouvailles inattendues - 2013 [Katherine Pierce]
» ♦ Qui je suis ? Je suis Katherine Pierce , la survivante ♦
» (M) Samuel O. Thompson - feat Norman Reedus |Libre|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - Flood & Co - :: Les archives :: Les rps finis & Abandonnés-