AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez| .

latte macchiato (angela & anina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: latte macchiato (angela & anina) Sam 4 Juin - 12:43


latte macchiato

Friendship is unnecessary, like philosophy, like art.... It has no survival value; rather it is one of those things which give value to survival. ft Angela

C'était un samedi matin, il était assez tôt et le café était aussi assez vide. Les clients qui étaient habitués à y passer avant d'aller au travail faisaient pour la plupart la grasse matinée, ou profitaient d'une tasse de thé en pyjama dans leur cuisine. Le ventre vide, les cheveux un peu moins bien arrangés qu'à son habitude, Anina, elle, s'était tout de même rendue au Starbucks de son quartier. Elle avait commandé un latte macchiato avec double dose de crème fouettée, parce que la raison de sa venue l'en empêchait en quelques sortes : devant elle, sur une bonne moitié de la table, s'étendait son classeur d'Histoire dont les pages étaient toutes barriolées de post-it de couleurs et de tailles et de texture différentes. La jeune femme poussa un léger soupir, avant de ne prendre une gorgée de boisson chaude...

Anina était et avait toujours été une élève sérieuse. Tous ses professeurs, le long de sa scolarité, avaient pu flatter son attitude et sa discipline. Tous sauf une ; sa grand-mère, qui avait sué comme personne pour lui apprendre à se tenir droite sur une chaise, ou s'était tuée à lui apprendre ses déclinaisons latines. Mais encore la magie n'était pas une matière comme une autre... Il ne suffisait pas d'apprendre des lignes et des dates, ni de suivre à chaque fois la même procédure pour arriver au bon résultat. Il fallait sentir la magie. Encore, on aurait pu discuter et dire qu'il fallait sentir toutes les matières pour les réussir. Et alors on aurait aussi pu dire que tandis que la jeune sorcière ouvrait son classeur, le soupir qui s'échappa de ses lèvres tièdes d'avoir trempé dans le café, ne pouvait traduire qu'une chose : Anina ne sentait pas les révisions.

Avec résignation, la jolie petite brune se laissa tomber dans la banquette du café, les mains enfouies dans les poches de son sweat. Enfin, le sien... Ces derniers temps Anina avait pris la fâcheuse habitude de s'accaparer la garde-robe de son frère aîné. Elle se disait qu'il était trop loin pour lui en vouloir de toutes façons. Elle réfléchit quelques instants avant de sortir son portable, et de, sans trop réfléchir à l'heure qu'il était, contacter son amie Angela. Elle était sans doute debout. Ne lui avait-elle pas confié qu'elle aimait aller courir le matin ? Ou c'était le soir ? Peu importait : Anina ne raccrocha pas, et même si déjà ill était peu commun pour une fille de son âge de téléphoner à une amie si tôt dans la matinée, quand elle tomba sur la messagerie, Anina n'hésita pas : "Coucou Angie, c'est moi. Je suis au Starbucks je me demandais si ça te dirait de venir manger un croissant avec moi. Voilà Voilà... Rappelle-moi ?"

Après avoir reposé son téléphone sur la table et haussé faiblement les épaules, Anina apporta à nouveau sa tasse gigantesque jusqu'à ses lèvres, boudant du regard ses fiches de révisions... Comme Angela n'arriverait sans doute pas à l'instant, la petite sorcière en sortît tout de même une. Mais dans son esprit ce n'était pas la Conquête de l'Ouest Americain qui se rejouait, mais le soir où elle avait entrevu la vraie nature de son professeur.

egotrip
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: latte macchiato (angela & anina) Dim 12 Juin - 1:08

     

Anina & Angela

Latte macchiato
L
e Temps était tellement propice pour courir que je n'avais pu m'empêcher de partir faire un peu de sport. J'avais enfilé un legging, un tee-shirt pour la touche de couleur, mes baskets et c'était parti. Bien-sûr, j'avais pris une arme de secours qui appartenait à mon entraîneur et qui me servait bien quand j'étais en situation d'urgence. Un petit sac à dos sur le dos, je courrais avec une bonne foulée, j'adorais courir avec la musique dans les oreilles. Il y avait un rythme si spéciale, si intense que je ne pouvais pas m'en empêcher. Il faisait bon pour une matinée, il n'y avait pas encore grand monde dans les rues. Mystic Falls était calme à cette heure là. Cette petite rue tranquille sera bientôt pleine de personnes pressées, de monstres ayant la possibilité de vivre comme des humains et puis... Il y aura moi, me rendant chez un client ou prendre quelques photos. Le plus compliqué restait le fait que je devais penser à mes rendez-vous qui pour une fois ne commençait pas avant 13h. Alors que j'étais dans l'instant de l’accélération, je sentis mon portable vibré contre mon bras sur lequel il était fixé par un bandeau et une protection et ma musique se coupait. Je n'eus pas le temps de sortir mon portable de la protection qu'il s'était déjà éteint. Je repris mon accélération pour rentrer chez moi et je regardais immédiatement mon portable. Anina ? J'écoutais son message et sourit un peu. Je la rappelais en essuyant ma transpiration avec une serviette bien douce.  « Salut Anina ! Excuse-moi, je courrais quand tu m'as appelé. J'arrive, c'est avec plaisir que je prendrais ce petit croissant. Tu m'as attendu, j'espère ? » Je pris une douche rapide, enfilais une veste en cuir et le casque pour grimper sur ma moto et arrivais devant Le Starbuck, ma moto était un gros cylindre, elle résonnait assez pour que certaines personnes me regardent mal. J'enlevais mon casque avec calme. J'étais étrangement paisible aujourd'hui. Je n'étais pas sur mes gardes comme toute les autres fois. A vrai dire, je vivais comme une humaine finalement, je n'avais pas en tête la mort, le surnaturel... Non, pour une fois, j'allais juste boire un café et manger un bout avec une amie et on pouvait me croire ou non mais c'était le pied. Mon casque dans la main, j'ouvris la porte du magasin tranquille avec un large sourire quand j'aperçus ma tendre amie. J'avançais vers elle et lui fit un accueil chaleureux, une bise ajoutée d'un petit câlin. « Ce que je suis contente de te voir. Tout va bien ? » Je jetais un coup d'oeil sur la table pour y remarquer ses cours... Haaa ça, j'avais connu fort heureusement, j'avais pu obtenir les diplômes nécessaires pour construire ma vie et aujourd'hui, j'étais mon propre patron. Elle n'était pas belle la vie ? Je ricanais et ajoutais donc d'un tons joviale [color=steelblue] « Ohhh la révision, quel pénible moment... Tu travailles sur quoi ? ». Je m'assis à côté d'elle, un large sourire se dessinant sur mes lèvres. 

GleekOut!
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: latte macchiato (angela & anina) Mer 15 Juin - 17:05


latte macchiato

Friendship is unnecessary, like philosophy, like art.... It has no survival value; rather it is one of those things which give value to survival. ft Angela

Son regard passait et repassait sur les lignes manuscrites, mais Anina ne mémorisait aucune nouvelle information. C'était trop dur de se concentrer quand tout ce à quoi elle arrivait à penser était son professeur. Elle aurait préféré être une de ses élèves transies d'amour, prêtes à tout pour une battée de cours particuliers avec lui, mais la vérité était tout autre. James l'obsédait pour différentes raisons. Elle avait senti son regard sur elle ce soir où ils s'étaient révélés l'un à l'autre, leurs vraies natures s'entend. Son regard de prédateur. Et sa langue avait glissé le long de son cou... Elle frissonna à ce souvenir, tant il l'avait bouleversée ; ferma les yeux, secoua la tête, espérant pouvoir remettre en ordre ses pensées dans le même temps quand Angela avait fait son entrée.

Anina avait presque oublié de lui répondre, quelques vingt minutes plus tôt. Déjà à ce moment là elle pensait à James, et se perdait dans les souvenirs de la semaine précédente. Autant dire que son climat cérébral n'était pas propice aux révisions. "Angie ! Oui, tout va bien et toi ?" mentit la jeune sorcière, parce qu'elle ne se sentait pas de déballer tout ce qu'elle avait sur le cœur tout de suite. Enfin... ce qu'elle avait sur le coeur ; ça n'était rien, elle était juste confuse. Troublée. Elle étreignit son amie, un peu dissipée, mais n'eut en revanche aucun mal à lui offrir son sourire le plus sincère. Angela sentait le shampoing aux agrumes, et ses cheveux étaient encore humides. C'est cette odeur qui arracha un sourire à la jeune sorcière - mais aussi Angela était une très jolie jeune femme. Elle était adorable. Il émanait d'elle une certaine joie de vivre... Même quand on savait ce en quoi consistait son activité professionnelle. Et Anina ne pensait pas à la photographie à ce moment-là. "Ton jogging s'est bien passé ?" demanda-t-elle en l'invitant à s'asseoir en face d'elle.

Son regard tomba sur les feuilles de révisions que la brune lui désignait, et Anina haussa les épaules, un peu indifférente. "Histoire, rien de bien méchant, j'ai toujours réussi dans cette matière de toutes façons," expliqua-t-elle en classant à la hâte la petite fiche bristol. Elle avait toujours réussi mais jusqu'alors elle n'avait jamais su que son professeur devait parfois rêver d'arracher les jugulaires de son auditoire. Oh, la nouvelle n'aurait jamais dû l'affecter comme elle le faisait. Après tout à Mystic Falls, ces abominations de la nature marchaient comme des hommes. Anina sourit un peu gauchement. "Je vais commander pour toi, qu'est-ce que tu veux ? Café croissant ?" lui demanda-t-elle en se redressant un peu. On pouvait voir qu'Anina n'avait pas vraiment fait d'effort. Elle portait un jean taille haute, noire, qui disparaissait sous un sweat-shirt assez vintage pour qu'il ait appartenu à son grand-frère. C'était souvent la garde-robe de Lenni, qu'elle portait, de toutes manières, mais ce jour-là la faute de goût était plus au rendez-vous que les autres jours... Sans doute était-ce l'heure peu avancée de la matinée, ou l'aspect déprimant des révisions qui l'avaient foutue dans un accoutrement pareil. "Ca fait très parisien," blagua la sorcière.

egotrip
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: latte macchiato (angela & anina) Mer 17 Aoû - 22:37


Latte Macchiato

Feat Anina
Ne crains pas plus tes amis que tes ennemis !
Anina était une femme que j'avais toujours porté dans mon coeur. Elle avait le coeur sur la main et une main en or. Je tenais à son sourire, à sa beauté, et ses blagues foireuses et à son regard. Et ce matin-là, elle n'avait rien d'une Anina qui allait bien. Je ne disais rien, me contentant de sourire. Ce n'était sans doute pas le moment de lui demander si vraiment tout allait bien. Je l'observais un court instant pour essayer de comprendre ce qui n'allait pas. Mon instinct faisait peut-être fausse route, une hésitation dût à son sourire. Je me frottais le derrière de la tête comme toute gênée. Je restais debout au début, en souriant bêtement mal à l'aise soudainement. Non mais franchement, Angie... Tu faisais n'importe quoi en ce moment, un vrai désastre. «Ah ? Hum bien-sûr que je vais bien !» Je m'assis après quelques secondes de battements. C'était un joli mensonge tout le monde était d'accord. Je n'allais jamais vraiment bien, non pas parce que j'étais une dépressive née mais le poids de la culpabilité et avoir le cul entre deux chaises n'avaient rien d'agréable. Mon père me disait de choisir mon camps et mon camps je l'avais choisis, c'était uniquement celui de mes amis. Je me sentais monstre, je me sentais bien plus monstrueuse que toutes les personnes que je chassais. Je les poursuivais, je les suivais et je les éxecutais... N'était-ce pas pire que ceux qui tentaient de survivre en buvant du sang ? J'avais sans doute tord de croire que le monde entier ne pouvait pas naître monstre mais j'y croyais dur comme fer.  L'humanité n'était pas si horrible que ça, je n'étais pas si pathétique que ça. J'avais lu et relu les lettres ma mère et je me promettais "Angie, tu deviendras forte, tu n'abandonneras jamais". Pourtant aujourd'hui, j'étais à quelques fils de tout abandonner, de choisir un chemin facile, tomber dans la honteuse et stupide pensée que tout les vampires devaient mourir et que l'homme n'en fallait pas la peine. Mais putain... Laissez-moi croire que vous pouviez encore me sauver et que je pouvais y croire à tout cela, qu'un jour tout le monde pensera comme moi et il n'y aura plus de guerres, plus de haines pour une race ou pour une autre... Le monde mourrait et personne ne s'en rendait compte. On recommençait encore et encore les même erreurs. Anina était l'exception de tout cela, je me sentais... Normale avec elle. Elle était d'accord avec moi et je donnerai ma vie pour elle. C'était ça qui me prouvait qu'elle était encore là mon humanité, que jamais je ne pourrais trahir quelqu'un et tournais mes armes pour quoi faire ? Rien n'était possible. Je n'avais ni solution, ni option. Je n'avais qu'une seule ligne dans mon chemin, une seule et c'était elle et tout les autres. Je repris mes esprits lorsqu'elle me posa une question. Je lui offris un doux et radieux sourire «Haaa oui ! Ca fait un bien fait de me dégourdir les jambes ! J'ai pu faire de belles photos !» Je m'installais finalement en face d'elle. J'étais assise depuis un moment mais sur une chaise à côté, en effet, c'était quand même plus agréable d'être en face à face. Elle m'expliqua alors que ce n'était que de l'histoire. Cela ne m'étonnait pas vraiment venant d'Anina, ça lui ressemblait bien. J'eus un rapide regard vers Anina puis vers ses cours et lâchais un petit rire amusée. Tout cela lui allait bien pour une sorcière. L'histoire... Quelle belle façon de connaitre le monde.   «L'histoire... Je trouve que ça te va bien... Ca ne m'étonne pas que tu sois douée...» Je toussotais, soudainement intriguée par Anina. Je le connaissais bien pourtant mais elle m'impressionnera toujours je crois... Elle était forte, vraiment très courageuse. Mais dans son regard, elle paraissait si triste, si seule. Je répondis à sa question avec un petit hochement de tête. Sa tenue me prouvait qu'elle n'était vraiment pas bien, je me frottais le front, comme pour réfléchir. Comme lui demandait cela ? Je soufflais longuement et inspirais un bon coup. Bon... Il fallait le faire à ma manière, avec franchise.   «Ton sourire est magnifique Anina, il est un petit rayon de soleil dans mes activités si sombres... Et rien que pour cette raison, je ne peux pas supporter l'idée que tu ailles mal ! Je le vois, dans ton regard, dans ton sourire, dans ta voix, dans tes vêtements. Une princesse ne mérite pas cela, une princesse comme toi, ne doit pas supporter le poids de ses peines seule... Je sais, je sais que c'est dur de se confier, de parler, d'expliquer... Je suis la première à détester ça mais je t'en prie, oublie l'idée qu'un jour, je puisse t'abandonner. Si je dois tourner mes armes, c'est contre moi-même et personne d'autre... Parle-moi...»   


fiche codée par shirosaki
Revenir en haut Aller en bas

latte macchiato (angela & anina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» latte macchiato (angela & anina)
» Berry Angela Chester ~ [En cours]
» Angela 20 ans.
» [Avril] Pullip Milk Latte
» Répartition d'Angela Carter [Gryffy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - Flood & Co - :: Les archives :: Les rps finis & Abandonnés-