AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez| .

A rough day [Rebekah & Kai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: A rough day [Rebekah & Kai] Mer 28 Déc - 23:03



A rough day
“Rebekah Mikaelson & Malachai Parker”
Je me sens privilégié. Une invitation de la part d’un Mikaelson, célèbre famille de vampires originels, pour un petit tour gratuit de leur manoir. En vérité, je n’ai absolument aucune idée de comment Kol Mikaelson à obtenu des renseignements sur moi et que du coup il sait à quel point je suis méga puissant dans mon genre. Mais qu’importe, l’offre qu’il me propose en échange d’un sort de contrôle de la soif de sang est ce qui me pousse vraiment à m’intéresser à lui. Le fait qu’il fasse ça pour sa douce et belle moitié Davina est, comment dire… aussi prévisible que la fin du film Titanic ? Il pourrait s’en servir pour mettre au régime toute sa famille que j’en aurais autant rien à faire. Ce que je veux, c’est la magie ancienne qu’il me promet. J’ai presque l’avertissement en tout petits caractères sur l’invitation que ça va prendre plus qu’une séance d’entraînement pour la maîtriser. Ça ne serait pas une surprise que je passe près de détruire sa jolie demeure au passage, mais hey, on a un accord ! Dans le contrat que j’ai mentalement signé, il y a la close qui me protège de toutes poursuites et de toutes représailles en cas d’échec ou d’accidents malencontreux.

Sur ce, je me dirige vers le manoir dans la matinée. C’est la première fois que j’y mets les pieds et je dois dire que c’est badass comme endroit. L’entraînement se passe plutôt au sous-sol et il dure une bonne partie de la journée. On est des vampires, pas besoin de repos. Le truc, c’est que mon énergie et ma magie provienne de mon vampirisme. Du coup, si je siphonne un peu trop, je me retrouve à court de ressources. Ce n’est pas le cas aujourd’hui, mon maître Yoda jugeant que la leçon est terminée. À la fin de la deuxième rencontre, je pense être suffisamment digne de recevoir mon sabre-laser. Il me laisse retrouver mon chemin vers la sortie, sans plus de formalités ennuyantes. Je me sens étourdie, m’arrêtant à l’intersection d’un couloir afin de sérieusement réfléchir à la direction à prendre. Après un moment à fixer chaque option, je me rappelle du bon chemin à emprunter. Ce que je fais, ricanant de joie en atteignant finalement le rez-de-chaussée. La porte d’entrée est dans cette direction. Je m’y approche en me laissant une fois de plus distraire par ce qui m’entour. Un tableau au mur. Je l’observe, ne faisant pas attention au temps qui s’écoule. Se sont des bruits de pas au loin qui me défige. Je lève un regard un peu fatigué vers une femme blonde. Je la regarde sans rien dire d’abord, un peu comme si le fait d’attendre allait finir par la faire disparaître. Dans mon état, je pense que le plus sage serait de boire un peu de sang, pour aider mon corps à reprendre des forces. Mon regard dévie graduellement vers la gauche sous mes réflexions, attiré naturellement par le vide. Je cligne finalement des yeux, inspirant plus fortement dans une sorte de retour à la conscience. Elle est encore là. Oh, c’est probablement à cause de moi. Je suis toujours dans le hall d’entrée à paraître bizarre. Ça doit être ce qui la dérange, enfin simple supposition. Je lui pointe donc la porte de sortie.

« J’allais partir. En fait, c’est ce qui est prévu. »

Je suis à nouveau attiré par le tableau. Grand. Aux teintes sombres. Aux formes saccadées, presque colériques. C’est probablement la fatigue, mais j’ai à nouveau mal au crâne. Ça m’arrive en général le matin, lorsque je me réveille de cauchemars. Lorsque les émotions s’amusent avec ma tête. Je ferme fortement les yeux et d’une main, je viens masser l’une de mes tempes. Petite grimace. Je n’ai pas bougé d’un centimètre par rapport à la porte pendant ce temps là. Avec un seul œil d’ouvert, je me tourne vers la femme qui a toujours ses deux yeux posés sur moi.

« Ça vous embête si je vais m’assoir un peu dehors, sur le porche. J’ai comme la tête qui tourne à cause de ce sort. »

Ma voix n’est pas un ordre comme je le voudrais. On dirait plutôt une plainte. Je ne suis pas souffrant à ce point là, pourtant. Elle va me prendre pour le plus pitoyable des Hérétiques. J’ai seulement besoin d’air frais. Et je lui ai demandé la permission avant… Je dois arrêter les émissions de cuisine du soir, ça m’humanise un peu trop.
© Mister Hyde
Revenir en haut Aller en bas
Rebekah Mikaelson

avatar
- I'm a Vampire -


☇ Messages : 402
☇ Age : 21
☇ Localisation : Mystic Falls

MessageSujet: Re: A rough day [Rebekah & Kai] Mar 17 Jan - 10:34

A Rough Day × Rebekah & Kai
Rebekah se dirigeait vers le manoir en traînant des pieds. Il faut le dire, ces temps-ci, elle essayait d’éviter l’endroit le plus possible. Au moins, quand elle était loin, elle ne se demandait pas sans cesse ce que Niklaus lui réservait pour lui avoir « volé » sa fille. Parce que oui, il n’y avait pas de doutes là-dessus, c’était bien comme ça qu’il voyait les choses. Mais à la naissance de Hope, tout était allé beaucoup trop vite. Hope… Elle représentait l’unique espoir de réparer les liens d’une famille complètement brisée et détruite. Elle était un cadeau. Un trésor précieux. Mais ce trésor avait hérité des ennemis de sa famille, notamment de ceux de son père, Niklaus. On avait tenté de tuer l’enfant avant même sa naissance. Et Niklaus… Etait-il vraiment apte à être père, ou souhaitait-il seulement former sa progéniture à son image ? Peu importait la réponse à cette question, c’était un risque bien trop grand qu’ils ne voulaient pas prendre pour l’enfant. Alors, ils avaient pris une décision. Rebekah, Elijah, Freya, Hayley. Il fallait cacher l’enfant. Avant qu’il ne soit trop tard.

Et l’Originelle avait dû fuir de ville en ville avec sa nièce, pendant cinq longues années. Pendant cinq longues années, elle eut la chance d’être comme une mère pour sa nièce. Pendant cinq longues années, elle protégea Hope coûte que coûte, peu importait ce qu’elle devait sacrifier pour y arriver. Et puis, elle finit par oublier. Elle oublia ses rêves d’humanité, ses espoirs d’être un jour véritablement aimée. Elle oublia qui elle était. Elle n’existait plus qu’à travers sa famille. Qu’à travers Hope.

Elle ne s’en était pas rendue compte jusqu’à aujourd’hui. Aujourd’hui, depuis son retour à Mystic Falls, elle était passée au second plan. Sa mission était terminée. Elle était inutile, désormais. Et ceux qui étaient inutiles, Niklaus les écrasait sans pitié. Alors, elle savait que son tour viendrait. Très bientôt.

Mais c’était pourtant bien vers le manoir qu’elle se dirigeait en cette belle soirée d’hiver. Autrement dit, vers sa tombe. Parce que malgré tout, elle savait qu’elle ne réussirait pas à fuir sa famille. Sa famille. Celle qui était à la fois sa force et sa faiblesse. Celle qu’elle aimait et qu’elle détestait en même temps. Finalement, peut-être que c’était ça, sa véritable malédiction.

Mais en entrant au manoir, ce n’était pas un pieu et un cercueil qui l’attendaient. Non. C’était un individu, plongé dans la contemplation d’un tableau. Rebekah grimaça légèrement. C’était un tableau de Niklaus. Sombre, gigantesque, empli de colère et de violence. C’était son portrait craché.

L’Originelle fronça les sourcils et s’avança un peu vers l’homme. Ce dernier la regarda. Mais rien qu’une seconde. Son regard passa à travers elle comme si elle n’existait pas, avant de tomber dans le vide. Est-ce qu’il était hypnotisé ? Rebekah examina rapidement les traits de l’homme. Non. Il avait juste l’air perdu et désorienté. Vidé de son énergie, aussi.

Rebekah se pinça les lèvres en entendant son frère à l’étage. Kol. Qu’est-ce qu’il avait encore fait ? Elle savait qu’il avait tendance à un peu trop abuser de sang. Pas qu’elle soit contre le fait qu’il s’amuse un peu, au contraire. Mais dans le passé, à force d’attaques suspicieuses où les victimes n’avaient plus la moindre goutte de sang dans l’organisme, on avait commencé à pointer du doigt leur famille. Alors un peu de discrétion, c’était tout ce qu’elle demandait.

- Ça vous embête si je vais m’assoir un peu dehors, sur le porche. J’ai comme la tête qui tourne à cause de ce sort.

L’Originelle haussa les sourcils. Un sorcier, alors. Mais pour quoi faire ? Pourquoi Kol aurait-il besoin d’un sorcier ? Il fallait qu’elle en sache plus.

- Oh, alors vous êtes un sorcier. Je me disais bien que mon frère Kol ramenait plutôt des filles à la maison, d’habitude.

Elle inclina doucement la tête.

- Faites comme chez vous, après tout, vous êtes notre invité, apparemment. Mais je ferais mieux de vous accompagner. J’ai l’impression que vous allez vous écrouler d’une minute à l’autre, et je ne voudrais pas qu’un corps traîne devant chez nous. Ce n’est pas digne de notre famille d’exposer des cadavres à la vue de tous. Nous sommes des gens convenables, vous savez.

Elle sourit un peu. Si ce type-là était un sorcier, il n’avait pas l’air bien méchant. Juste un peu étrange. Au premier abord, en tout cas.

- Vous ne voulez pas manger quelque chose ? Vous n’avez vraiment pas l’air bien.

Elle n’avait pas voulu paraître inquiète, mais c’était plus fort qu’elle. La plupart du temps, elle essayait de se convaincre que c’était juste de la curiosité. Mais la vérité, c’était qu’elle se préoccupait des autres, même s’ils ne se préoccupaient pas toujours d’elle. C’était ce qu’il restait de sa partie humaine, en quelque sorte.

Elle se mordit l’intérieur de la joue. Quoi qu’il en soit, il ne fallait pas qu’elle perde son objectif de vue. Elle devait savoir pourquoi ce sorcier était là.

code by lizzou × gifs by tumblr


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A rough day [Rebekah & Kai] Jeu 19 Jan - 3:41



A rough day
“Rebekah Mikaelson & Malachai Parker”
La sœur de Kol. Ah bah voilà qui me donne une bonne indication sur qui elle est. Et le fait qu’elle ne soit pas au courant de mon rendez-vous avec son frère m’en dit également long sur leur relation. Je suis après tout expert des relations compliquées entre frère et sœur. Poignarder dans le dos, c’est même une spécialité de la famille Parker. Je fixe la blonde lorsqu’elle me donne l’autorisation de sortir à l’extérieur. Je trouve particulier qu’elle insiste à ce point pour me faire croire que sa famille est irréprochable. Je ne les connais pas beaucoup et je n’ai pas vraiment besoin d’en voir ou d’en entendre plus pour savoir que ce n’est pas le cas. Après tout, quelles familles n’ont pas leurs secrets et leurs hontes. Les Mikaelson ne font pas exception et c’est bien ça qui les rend divertissant. Pourquoi donc être ainsi complexée ? Elle devrait embrasser ses origines plutôt que d’en projeter une fausse illusion, un peu comme si elle cherchait à s’en dissocier. Ce qui est peut-être le cas, la honte étant un sentiment récurrent chez les gens normaux. De mon côté, je ne m’embarrasse pas des sentiments familiaux. Je n’en vois pas l’utilité. Même à présent que l’intégralité de ma famille est morte. J’ai seulement ce petit pincement agaçant au cœur lorsque j’y repense. Une sensation parasite, probablement issue de la fusion avec Luke. L’impression que je me sens seul alors que je n’ai plus personne. Est-ce seulement quelque chose de réel que je ressens ou un tour que me joue mon corps, encore instable malgré les années qui ont passés depuis ma victoire sur mon frère ? Toute cette réflexion me lasse. Je hoche donc la tête en signe d’accord et je balance mon corps afin de sortir à l’extérieur. Qu’elle m’accompagne, cela m’est égal. C’est ça maison après tout, elle a le droit d’y faire ce qu’elle veut. Je me fais toutefois arrêter dans mon élan par une proposition appétissante. La tentation de la faim. Je me retourne complètement dans sa direction.

« Du sang, ça serait apprécié. » Je dis sans vraiment réfléchir à ce que cela révèle de moi.

En effet, elle m’a catégorisé sorcier à cause de mes précédentes paroles. Voilà que je lui demande du sang. J’imagine que le petit hamster dans sa tête doit s’activer dans sa roue pour chercher des réponses. Réponses que je ne lui donne pas puisque je marche en me trainant les pieds jusqu’à la porte de sortie, la contournant sans vraiment lui porter plus attention. Si elle compte m’offrir du sang, cela ne devrait pas être trop compliqué pour une personne comme elle. Je ne me soucie donc pas trop de ce détail. J’ouvre la porte et je repère les quelques marches de l’entrée. Je vais m’y assoir à même la surface légèrement gelée. Je n’ai de toute façon pas froid avec ce corps de vampire. Je me laisse perdre à nouveau dans la contemplation, me refusant à réfléchir davantage à mes problèmes de sentiments non désirés qui de toute façon ne mène à rien d’autre que davantage de questionnements. La porte s’ouvre derrière moi et j’écoute distraitement ses pas contre le porche. Elle vient me retrouver finalement, voilà qui est choux. L’odeur du sang me parvient et je tourne la tête dans sa direction. Je prends ce qu’elle m’offre et je commence à boire avec appétit. J’expire de satisfaction en sentant le sang commencer à revigorer mon corps. Mon énergie magique va toujours mettre plusieurs heures à se régénérer, mais au moins mes muscles vont pouvoir mieux me soutenir en attendant. Je reviens à la sœur de Kol qui est restée à me regarder manger, ce dont je n’ai pas vraiment l’humeur à me moquer.

« Vous ne semblez pas non plus au top niveau moral. Ai-je à faire à un membre du célèbre club “feelings sucks”, par hasard ? Parce que si ce n’est pas le cas, j’ai des relations afin de vous faire intégrer le club. »

Mon ton n’est même pas de son intonation habituelle pour soutenir la moquerie. Il faut croire que pour ce soir, c’est mort niveau placement de gags. Je vais devoir trouver une autre manière de me faire comprendre par les êtres vivants autour de moi. Je lâche un petit soupire avant de faire une moue déçue et de venir déposer ma tête sur l’une des colonnes du porche.
© Mister Hyde
Revenir en haut Aller en bas

A rough day [Rebekah & Kai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Crash Test [pv Girofle Satoya - Hentaï Rough]
» Rebekah Mikaelson ▲ I`ve spend my whole life hating and loving my brother with equal measure.
» Rebekah & Elijah & Kol - Did I miss you ? (RP EN PAUSE)
» Rebekah Mikaelson
» Des retrouvailles... Hautes en couleurs. [Rebekah & Klaus]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: - Flood & Co - :: Les archives :: Les rps finis & Abandonnés-